Quatrième séance de baisse consécutive

 |  | 861 mots
Lecture 4 min.
La Bourse de Paris enchaîne les baisses. Pour la quatrième séance consécutive, le CAC 40 termine dans le rouge. Il perd 0,07% à 3.263,78 points, dans un volume d'affaires limité de 3,77 milliards d'euros traités sur le SRD, dont 3,19 milliards sur les valeurs de l'indice. A New York, le Dow Jones recule de 0,49 % à 9.528 points et le Nasdaq de 0,77 % à 1.887 points. A Francfort, le Dax perd 1 % à 3.376 points. A Londres, le Footsie résiste et monte de 0,35 % à 4.236 points. Sur le marché des changes, le dollar reste sous pression à 1,1471 pour 1 euro, contre 1,1444 hier soir.Les ministres du pétrole de l'Opep ont créé la surprise à Vienne en annonçant, contre toute attente, une baisse de leur production de 900.000 barils par jour à compter du 1er novembre. Les prix sont immédiatement remontés, au-dessus des 26 dollars à Londres. Total monte ainsi de 0,53 % à 133,90 euros. Du côté des statistiques, la Bundesbank a révisé en hausse son indice de la production industrielle allemande de juillet à 113,5, contre 112,5 annoncé en première approche. En Italie, le taux de chômage atteignait 8,7% de la population active sur les trois mois à fin juillet. Concernant la zone euro, la BCE a annoncé que l'excédent des comptes courants s'était contracté à 1,2 milliard d'euros en juillet, contre 2,8 milliards (révisé de 3,2) en juin. Aucun indicateur américain aujourd'hui.La plus forte hausse du CAC 40 revient à Veolia : + 7,91 % à 19,10 euros. Le marché salue l'annonce de la cession partielle de la filiale américaine US Filter. Le groupe précise que cette opération permettra de ramener l'endettement net à 11 milliards d'euros, contre 13 milliards fin juin. En revanche, les résultats semestriels sont mauvais. L'ex-Vivendi Environnement a accusé une perte nette de 2,1 milliards d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 213 millions un an plus tôt. Cette perte est justement liée à 2,2 milliards de dépréciations d'actifs de sa filiale américaine US Filter.Son ancienne maison-mère est également très bien orientée mais ralentit sur la fin. Vivendi Universal gagne 2,12 % à 15,93 euros. Le groupe de média et de télécommunications a réduit sa perte nette à 632 millions d'euros au premiers semestre, contre 12,3 milliards un an plus tôt. Le résultat d'exploitation s'apprécie de 20 %, à 1,67 milliard d'euros sur une base pro forma, celui de la branche télécoms progressant de 33 % à 1,26 milliard d'euros. VU prévoit en outre une croissance supérieure à 20 % de son résultat d'exploitation cette année. Jean-René Fourtou, le président du groupe, indique qu'il reste encore beaucoup de travail à faire mais se veut confiant. Vivendi Universal pourrait reprendre le service du dividende en 2005. Cette année là, la société pourrait changer de statut, du vendeur à l'investisseur.Les valeurs technologiques réduisent leur avance. Alcatel prend 0,56 % à 10,71 euros, STMicroelectronics 0,09 % à 21,79 euros. L'allemand Infineon voit des signes de reprise après deux ans de crise dans le secteur des semi-conducteurs. Cap Gemini grignote 0,20 % à 39,40 euros. Sur le SRD, Steria bondit de 11,48 % à 24,86 euros. La SSII a annoncé une hausse de son bénéfice net à 8 millions d'euros au premier semestre, contre 2,9 millions un an plus tôt. Sur la période, la marge opérationnelle passe de 1,9 % à 3 %. Pour l'ensemble de l'exercice, Steria "confirme son objectif d'amélioration de la rentabilité opérationnelle". France Télécom cède 3,12 % à 20,82 euros et Orange 2,77 % à 9,11 euros. Ce dernier sortira des indices CAC 40 et SBF 120 à l'issue de la séance du 30 septembre, a annoncé Euronext. Orange fait l'objet d'une offre publique d'échange de la part de sa maison-mère, qui prendra fin le 7 octobre.Air France gagne 0,84 % à 14,45 euros. La compagnie aérienne va augmenter de près de 3 % ses capacités pour son programme d'hiver 2003-2004 par rapport à celui de l'année dernière, qui avait été fortement perturbé par l'épidémie de Sras. Par ailleurs, le président d'Alitalia a indiqué que le gouvernement français a accepté le principe d'une fusion entre sa compagnie et Air France. A ce sujet, le néerlandais KLM doit rencontrer ce soir ses syndicats afin de les informer sur l'évolution des discussions en vue d'une alliance avec le transporteur français. Air France devrait rencontrer les siens lundi matin. Selon Le Figaro Economie, qui cite le secrétaire d'Etat français aux Transports, une annonce "est imminente".AGF monte de 0,87 % à 40,70 euros. L'assureur a confirmé avoir dégagé un bénéfice net de 491 millions d'euros au premier semestre 2003, en hausse de 17%. AGF vise un résultat net de 650 millions d'euros cette année. Par ailleurs, le groupe indique qu'il envisage de réorganiser ses activités en Europe, en rapprochant notamment le pôle vie individuelle et les services financiers pour faire face à la concurrence des banques. Axa passe dans le rouge et perd 0,7 % à 15,58 euros. Merrill Lynch a relevé son opinion sur la valeur de "vente" à "neutre".Pechiney cède 0,11 % à 46,64 euros. Le Conseil des marchés financiers a demandé un complément d'information à Alcan sur la structure de l'offre, rapporte Le Figaro économie. Cette décision survient après la nouvelle offre du Canadien, déposée le 12 septembre, valorisant Pechiney à 47,50 euros par action.Enfin, ASF est stable à 26,28 euros. Le concessionnaire d'autoroutes publie ce soir ses résultats du premier semestre.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :