L'emploi, priorité des priorités pour Chirac

Les objectifs sont fixés, le gouvernement sera jugé sur sa capacité à les atteindre. A l'occasion de la cérémonie d'échange de voeux avec le gouvernement, le président de la République a fixé à l'équipe menée par Jean-Pierre Raffarin un impératif d'efficacité. Pour Jacques Chirac, "2004 doit être une année de résultats", avec une priorité affichée: l'emploi. Le chef de l'Etat déclinait ainsi l'élément central de ses voeux présentés aux Français le 31 décembre.Jacques Chirac a une nouvelle fois détaillé certains des chantiers qui devront mobiliser toute l'énergie du gouvernement pour les mois qui viennent: loi de mobilisation pour l'emploi (lire ci-contre), sauvegarde de l'assurance maladie, création d'une caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, réforme de l'Etat, loi d'orientation sur l'école... Sans oublier de nombreux autres domaines comme la sécurité ou la villeLe calendrier est lourd, d'autant que 2004 sera aussi une année riche en échéances électorales - élections régionales, cantonales et européennes. Autant de scrutins qui risquent de paralyser quelque peu la volonté réformatrice des pouvoirs publics. Afin de passer l'obstacle, le gouvernement espère bénéficier d'une croissance retrouvée. Les prévisions officielles font état d'une progression du PIB de 1,7% en 2004 après un maigre 0,2% en 2003. Mais cette accélération de la croissance sera-t-elle suffisante pour permettre au chômage de véritablement reculer? Selon les prévisions de l'Insee, le marché de l'emploi ne devrait commencer à montrer qu'au printemps prochain des signes de rétablissement. Le recul du nombre de chômeurs observé en novembre, -0,2%, ne serait pour l'instant pas très significatif.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.