Eli Lilly lance déjà un profit warning pour 2004

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
Déception pour Eli Lilly. Le troisième laboratoire pharmaceutique américain a annoncé que ses résultats pour 2004 se situeraient en deçà des attentes des opérateurs américains. Le groupe s'attend désormais à un bénéfice net par action pour 2004 compris entre 2,80 et 2,85 dollars. Une prévision qui se situe nettement en dessous du consensus affiché jusque là par les analystes, qui tablaient en moyenne, selon Reuters, sur un bénéfice de 2,92 dollars par action. Pourtant, Eli Lilly entend augmenter sensiblement ses ventes, de l'ordre de 10%, notamment grâce au succès de ses nouveaux traitements contre l'ostéoporose, les troubles de la concentration et surtout l'impuissance. La firme d'Indianapolis est en effet le producteur d'un des deux concurrents du Viagra de Pfizer, le Cialis, qui a obtenu le feu vert de la FDA en novembre dernier. Mais la croissance des frais de marketing (+10%) et de recherche et développement (+15%) liés au lancement de nouveaux médicaments devrait empêcher la hausse des ventes de se répercuter sur les bénéfices. Pour la firme pharmaceutique, ces dépenses sont pourtant indispensables. Depuis le passage dans le domaine public de son produit vedette, le Prozac, en août 2001, Eli Lilly doit trouver de nouvelles sources de croissance. D'autant que d'autres médicaments, comme l'Evista (contre l'ostéoporose), vont rapidement perdre leur licence. Le groupe compte cependant pourtant beaucoup sur le Cialis et son antidépresseur Cymbalta (dont la mise sur le marché est attendue pour l'été prochain) pour remonter la pente.Reste cependant que les analystes s'attendaient à une meilleure maîtrise des coûts. Du coup, l'action décrochait en milieu de séance à Wall Street de 1,31%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :