Activité florissante pour Cisco

 |  | 465 mots
Huitième trimestre consécutif avec un bénéfice hors exceptionnels supérieur à un milliard de dollars (à 1,4 milliard) et des liquidités dégagées "les plus fortes de l'histoire" (à 2,4 milliards): quel trimestre pour Cisco! L'Américain peut se féliciter du troisième trimestre de son exercice 2003/2004, qui court de février à fin avril: alors que celui-ci concentre normalement la plus faible activité de l'année, les liquidités ont largement progressé depuis le trimestre précédent (1,7 milliard). Le bénéfice net du numéro un mondial des équipements de réseau pour Internet a progressé de 23% sur un an (à 1,21 milliard de dollars), son revenu par action à 19 cents et son chiffre d'affaires de 22% (à 5,62 milliards). Les analystes, en prenant en compte le fait que ce trimestre durait une semaine de plus que celui de l'exercice 2002/2003, avaient tablé sur un bénéfice par action de 18 cents et un chiffre d'affaires de 5,55 milliards. Sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, le groupe a dégagé un bénéfice net de 3 milliards de dollars, en hausse de 16% en un an, et le chiffre d'affaires s'est élevé à 16,1 milliards (+13,7%).Le PDG de l'entreprise, John Chambers, s'est félicité de la croissance des commandes d'un trimestre sur l'autre dans "toutes les principales catégories de produits" et "des progrès solides dans les technologies avancées comme les réseaux locaux d'accès à Internet sans fil et la téléphonie par Internet (IP)." Dans la téléphonie par Internet, le groupe a dépassé lors du trimestre la barre des trois millions de téléphone IP vendus et a été sélectionné par Nestlé pour être son principal fournisseur d'équipement IP dans le monde. Comme l'explique Erick Maronak, directeur de recherche chez Victory Capital Management, Cisco a "cherché à obtenir des gains importants de clients dans le secteur des grandes entreprises tout en continuant à s'implanter dans le segment des petites et moyennes entreprises."Selon Mary Sunderland, gestionnaire de portefeuille chez Principal Global Investors, qui s'est exprimée auprès de Bloomberg avant l'annonce des résultats, "les ventes de Cisco sont en train de s'élever fortement" car les entreprises sont en train de remplacer les réseaux d'équipement vieillissant qu'elles avaient installés à la fin des années 90. Néanmoins, malgré ces excellentes nouvelles, le cours de l'action était en baisse de 4,04% dans la matinée à la Bourse de New York. Les stocks du groupe ont progressé de plus de 20% d'un trimestre sur l'autre. Or, rappelle Shawn Campbell de Campbell Asset Management, "quand Cisco a été plutôt malmené lors de l'éclatement de la bulle technologique, l'un des principaux problèmes que nous avions remarqué, c'était une hausse spectaculaire des stocks. Voici qui appelle certainement quelques explications".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :