General Electric a passé la barre des 15 milliards de bénéfice en 2003

Pas de surprise majeure. C'est ce qui ressort des résultats 2003 publiés vendredi par General Electric. Le conglomérat américain a annoncé pour le dernier trimestre de l'année un bénéfice net de 4,56 milliards de dollars (+47%) pour des revenus de près de 37 milliards de dollars (+4%). Ces chiffres - notamment le résultat, qui correspond à un bénéfice par action de 45 cents - sont parfaitement en ligne avec les pronostics de Wall Street."Nous avons positionné notre groupe pour une amélioration à long terme de notre valeur, réorganisé nos activités en les centrant sur nos clients et réalisé des progrès importants en ce qui concerne nos initiatives en faveur de notre croissance", a souligné le PDG, Jeff Immelt. Plus concrètement, ajoute le communiqué, huit des treize branches du conglomérat ont enregistré une croissance à deux chiffres de leurs résultats.Si la division "moteurs d'avions" a amélioré son résultat de 12,3% (630 millions), les branches "finances commerciales" (1,13 milliard) et "crédit" (506 millions) ont fait encore mieux avec des augmentations de 32,5% et 39,4%. Le redressement de l'"assurance" est aussi spectaculaire. Déficitaire de plus d'un milliard de dollars il y a un an, cette division a fini le trimestre avec un bénéfice de 478 millions de dollars. A l'inverse les pôles "industriel" et "générateurs" ont vu leurs profits s'éroder: de 3% pour le premier et de 15% pour le second.Au global, ce dernier trimestre soutenu a permis au groupe de passer la barre des 15 milliards de dollars (+6,3%) sur l'ensemble de l'année pour des revenus de quelque 134 milliards de dollars. GE a ainsi pu améliorer sensiblement sa rentabilité nette, passée de 10,68 à 11,17% en un an.Satisfait de l'exercice passé, GE envisage aussi 2004 avec sérénité. Le groupe, qui s'est réorganisé autour de neuf branches et non plus treize, revendique "une dynamique solide". Au niveau du compte de résultat, celà devrait se traduire par "une croissance des bénéfices bien répartie, avec neuf de nos onze branches affichant une croissance bénéficiaire à deux chiffres", a souligné Jeff Immelt en ajoutant: "notre groupe abordera 2005 prêt à réaliser une croissance de ses résultats à deux chiffres".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.