Bénéfices en hausse pour BT Group

 |  | 305 mots
Lecture 1 min.
Bon trimestre pour BT Group. L'opérateur britannique a publié des résultats de nature à satisfaire les investisseurs, résistant encore et toujours à la pression sur les prix issue du déclin de la voix, doublé d'un renforcement de la concurrence. L'ancien monopole britannique, qui contrôle toujours deux tiers du marché de la téléphonie résidentielle, a généré un bénéfice trimestriel avant amortissement des survaleurs et éléments exceptionnels de 4,4 pence par action, contre 4,1 pence un an avant (+7%). Un résultat dans le haut de la fourchette définie par les analystes qui allait de 3,9 à 4,6 pence. Le bénéfice avant impôts est ressorti à 526 millions de livres, en hausse de 1% sur un an. Les ventes ont continué de subir la pression du secteur. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,6% à 4,58 milliards de livres, légèrement en retrait par rapport à la moyenne des prévisions. Ce qui n'inquiète pas trop les observateurs. "Ils ont l'air d'avoir bien fait leur travail en conservant leur part de marché. Ils ont juste perdu 0,2 point du marché grand public", commente un analyste interrogé par Reuters.Face au déclin de la téléphonie fixe, BT Group, qui s'est séparé voici plus de deux ans de son activité mobile, aujourd'hui logée dans mmO2, cherche de nouveaux relais de croissance. Sur ce terrain, les efforts se sont notamment portés sur la fourniture d'accès Internet haut débit et sur le segment entreprises. Ces nouvelles "vagues" de revenus, telles que BT Group les a nommées, ont augmenté de 31% sur le trimestre, de quoi compenser les 6% de déclin dans la téléphonie fixe, a assuré le PDG de BT Group Ben Verwaayen dans un communiqué.A Londres, le titre cède 0,99% en fin de journée à 174,75 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :