Oberthur sort la tête de l'eau

Les mesures d'économies décidées il y a quelques mois ont porté leurs fruits. En 2003, Oberthur Card Systems est repassé dans le vert, après deux années consécutives de pertes. Le bénéfice net est ainsi ressorti à 18,9 millions d'euros. Mieux encore, le groupe est parvenu à dépasser les attentes du marché (30 millions d'euros) en termes de résultat opérationnel, à 36,1 millions d'euros. Compte tenu des 7,8 millions d'euros réalisés en 2002, la marge opérationnelle a fait un bond en avant considérable, de 1,77% à 8,4%.Les réductions de coûts ont été d'autant plus bénéfiques au groupe (les coûts de personnel ont notamment baissé de 14%) que son activité est restée tendue sur l'ensemble de l'année, comme en témoigne le chiffre d'affaires en baisse de 2,3%, à 430,1 millions d'euros. "Oberthur Card Systems a livré 127,8 millions de cartes à microprocesseur, soit une hausse de 29% par rapport à l'année précédente, tandis que les prix moyens de vente ont baissé de 11,1% hors effet de change", précise le communiqué.Toutefois, quelques signes de reprise ont été aperçus, en particulier sur la fin de l'année. "Les facturations du second semestre sont en hausse séquentielle de 13,9%, du fait d'une saisonnalité plus marquée de l'activité et d'une amélioration du mix produits dans la téléphonie mobile qui a permis de limiter l'érosion des prix de ventes", poursuit le groupe.D'ailleurs, Oberthur se veut assez confiant pour l'exercice en cours: "malgré le ralentissement observé sur les premiers mois, [le chiffre d'affaires] devrait être en croissance pour l'ensemble de l'année 2004". Une tendance qui, associée aux réductions de coûts, devrait permettre au groupe de conforter une situation financière qui s'est déjà bien améliorée en 2003. Le taux d'endettement sur fonds propres est ainsi passé de 46% à 38%.A Paris, à la clôture, le titre Oberthur gagne 3,42% à 6,96 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.