Nouvelles rumeurs de consolidation dans la téléphonie mobile américaine

Tous les analystes s'accordent sur ce point: la consolidation de la téléphonie mobile américaine aura bien lieu. Reste à connaître les noms de ceux qui y participeront. Car le secteur qui bruissait de rumeurs ces derniers mois n'a pas encore connu d'opérations de ce type. Mais il semblerait désormais que l'on se rapproche d'un dénouement. La presse anglo-saxonne de ce mercredi s'accorde à dire que Cingular Wireless et AT&T Wireless sont en discussions avancées en vue d'un rapprochement, voire d'un rachat du second par le premier.Il n'y aurait pas encore d'offre ferme, mais les négociations pourraient donner lieu à une annonce dès le mois prochain, selon Bloomberg. Les discussions entre Cingular et AT&T Wireless, respectivement numéros 2 et 3 du marché, ne sont pas nouvelles. Les deux opérateurs ont pris contact il y a un an déjà, sans qu'aucune annonce n'ait été faite depuis. D'autant qu'en parallèle, Cingular aurait également pris contact avec T-Mobile US (ex-VoiceStream) dans le cadre d'un rapprochement potentiel. Il faut dire que le propriétaire de T-Mobile, Deutsche Telekom, était censé prendre une décision définitive sur l'avenir de sa filiale américaine. Toujours est-il que désormais l'avenir semble placé sous le signe d'un mariage entre Cingular et AT&T Wireless. Les modalités ne sont pas encore arrêtées. Après avoir envisagé une introduction en Bourse, une idée rejetée par la suite, Cingular se servirait à la fois de sa trésorerie et de celle de ses propriétaires pour mettre la main sur AT&T Wireless, qui a une capitalisation comprise entre 23 et 27 milliards de dollars, selon les analystes cités par Reuters et Bloomberg. Cingular est une joint-venture détenue par deux opérateurs de téléphonie fixe, Bellsouth et SBC. Les deux partenaires n'apporteraient pas leurs titres dans le cadre d'une acquisition d'AT&T Wireless mais puiseraient aussi dans leur trésorerie, qui s'élevait respectivement à 5 et 4,9 milliards de dollars au 30 septembre dernier.L'hypothèse d'un rapprochement entre les deux opérateurs créerait alors le numéro 1 du marché américain avec 45 millions de clients, devant l'actuel leader, Verizon, qui détient 36 millions d'abonnés. En tout cas, la consolidation est proche. En effet, le marché outre-Atlantique est paradoxal: alors que le taux de pénétration est bien plus bas qu'en Europe ou en Asie, la demande a déjà commencé à ralentir, au point que certains opérateurs, comme Cingular, en sont déjà à perdre des clients. A l'origine de ce phénomène: la politique commerciale des opérateurs, qui ont au début privilégié les clients les plus fortunés au détriment des moins aisés. Bien qu'ils aient essayé de renverser la tendance, les opérateurs n'ont pas réussi à conquérir ce segment de clientèle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.