Igor Landau se lance dans une "longue course d'obstacles" contre l'OPA de Sanofi

Au lendemain de la décision du conseil de surveillance d'Aventis de rejeter l'offre de rachat de Sanofi-Synthélabo, Igor Landau, le président du laboratoire franco-allemand, sort les griffes. Dans une interview accordée ce matin à Europe 1, il a affirmé que le but de son groupe était désormais "de faire échouer" cette offre. Et d'ajouter, optimiste: "nous pensons que nous avons les moyens de la faire échouer". Il a toutefois concédé qu'une "longue course d'obstacles" débutait. Igor Landau n'a pas souhaité entrer dans les détails de ces moyens. Il a cependant affirmé qu'il "étudiait tous les scénarios, sans en exclure aucun". Reste que la stratégie d'un recours à un "chevalier blanc" via une contre-OPA n'est pas, pour le président d'Aventis "le scénario privilégié". "Notre préférence va à la croissance organique d'Aventis en laissant le groupe tel qu'il est", a-t-il ajouté. Commentant l'offre de Sanofi-Synthélabo, Igor Landau a jugé qu'une revalorisation de 12 à 15% de l'offre d'OPA "laisserait cette offre à un niveau ridicule". Selon lui, "ce qui n'est pas à 40% ou 50% au-dessus n'est pas intéressant". Une opinion qui semble partagée par le premier actionnaire d'Aventis, la Kuwait Petroleum Corporation. Ce fonds, qui possède 13,5% du capital du groupe franco-allemand, aurait, selon une source citée par l'AFP, jugé que le prix proposé par Sanofi était trop bas. La mauvaise humeur des actionnaires d'Aventis s'explique aisément: le titre est fortement décoté (lire ci-contre) face à ses pairs et il est certain que toute offre devra prendre en compte cette situation pour être crédible. Les analystes s'attendent, pour le moment, en moyenne à un relèvement de l'offre de 12% par Sanofi (lire ci-contre), ce qui valoriserait les actions Aventis à 65 euros. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les marchés restent pour le moment sceptiques face à une telle hypothèse de relèvement, voire face au succès de cette OPA. A Paris, le titre Aventis a gagné seulement 0,74% jeudi à 60,95 euros, tandis que le titre Sanofi a reculé de 0,54%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.