British Airways séduit les analystes

 |   |  313  mots
Prenant à contre-pied une actualité du secteur aérien plutôt morose, British Airways avait annoncé mardi, à la surprise générale, une hausse de son traffic de 4,8% en décembre. Et d'ajouter (en prévoyant un chiffre d'affaires 2003/2004 meilleur que prévu) que cela devrait conduire les analystes à revoir à la hausse leurs propres projections.Force est de constater que la compagnie a été entendue puisque pas moins de trois bureaux viennent d'ajuster leurs projections. Goldman Sachs a relevé de 71% à 425 millions de livres sa prévision de résultat annuel (à fin mars), tandis que ABN-Amro a fixé un nouvel objectif de cours pour l'action à 300 pence contre 280 auparavant. Quant à JP Morgan, l'intermédiaire américain est passé de "neutre" à "supondérer" sur le titre. "Le réseau aérien fait toujours face à des risques externes imprévisibles comme le terrorisme et le Sras, mais les reprises économiques américaine et britannique apportent finalement l'amélioration dont British Airways a besoin pour prospérer", explique l'analyste en charge du dossier.C'est en effet bel et bien sur le long courrier que le groupe compte pour reprendre de l'altitude. Et, à cet égard, les liaisons transatlantiques (notamment en classe affaires) peuvent être un moteur, comme elles l'ont été en décembre, alors que British Airways souffre de la concurrence des low-cost sur courtes distances.En tout cas, les investisseurs reprennent confiance. Mardi, l'action avait déjà progressé de 4,76%. Ce mercredi, elle se distingue de nouveau en s'envolant de 11,26%, à 269,25 pence. Un optimisme qui rejaillit également sur le secteur. Air France voit son action gagner 6,28%, à 13,03 euros. Outre l'actualité qui entoure British Airways, le marché semble aussi apprécier la stratégie de développement du groupe vers l'Asie (voir ci-contre), symbolisée par l'ouverture d'une ligne vers Canton. Lufthansa gagne pour sa part 7,12%. La compagnie a déclaré avoir atteint son objectif d'un résultat opérationnel à l'équilibre pour 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :