Acquisition majeure en vue pour Telefonica en Amérique latine

 |   |  274  mots
Le mouvement de concentration du secteur de la téléphonie mobile atteint l'Amérique latine. L'opérateur historique espagnol Telefonica a confirmé ce matin les informations publiées par deux journaux espagnols, Expansion et Cinco Dias: il est effectivement en négociations pour la reprise des activités de téléphonie mobile de l'opérateur américain BellSouth. Des actifs dont la valeur pourrait être comprise, selon le communiqué de Telefonica, entre 5,5 et 6 milliards de dollars. Selon les deux quotidiens espagnols, les offres de Telecom Italia et du Mexicain America Movil auraient été repoussées. BellSouth a décidé de vendre ses actifs latino-américains après le lancement par sa joint-venture avec SBC, Cingular, d'une offre de 41 milliards de dollars sur AT&T Wireless le mois dernier. Si l'opération se concrétise, Telefonica, qui a déjà 30 millions de clients mobiles en Amérique latine, hériterait de 11,9 millions de clients supplémentaires dans 11 pays. Elle permettra à l'opérateur historique de s'implanter dans des pays où sa présence est nulle ou faible comme le Venezuela, la Colombie ou l'Equateur. Evidemment, cette opération est loin d'être acquise. "Elle sera complexe", confirme un analyste cité par Reuters. Et il est vrai que, dans plusieurs pays, Telefonica pourrait se retrouver en position de quasi monopole, notamment en Argentine ou au Pérou. Des cessions ultérieures seront donc sans doute nécessaires. Enfin, autre entrave, la présence d'actionnaires minoritaires dans les filiales latino-américaines de BellSouth. Il n'est pas certains que ces derniers acceptent la décision de l'Américain et qu'ils souhaitent se faire vendre "en bloc".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :