Vivendi revient presque à l'équilibre

 |  | 281 mots
Lecture 1 min.
Vivendi Universal paraît sur la bonne voie. Au premier trimestre, le groupe français est parvenu à ramener de 319 millions à 6 millions d'euros sa perte nette. Un chiffre bien meilleur que les -117 millions d'euros attendus en moyenne par le consensus Reuters.Vivendi s'est également permis de dépasser les pronostics au niveau opérationnel. Le résultat d'exploitation a augmenté de 10%, à 930 millions d'euros, au-delà des 896 millions d'euros espérés par le marché. Et encore, le groupe a-t-il été freiné par les effets de change. Car à taux constants, la progression serait de 29%.Certes, plusieurs divisions sont encore restées à la traîne. VU Games a aggravé sa perte d'exploitation de 88%, à 45 millions d'euros, tandis qu'Universal Music Group n'a pu ramener la sienne que de 28 à 16 millions d'euros. Mais dans le même temps, Canal+ a amélioré son résultat de 64% en pro forma (74 millions d'euros) et les télécoms ont continué à faire preuve de dynamisme. Leur bénéfice d'exploitation est passé de 603 à 713 millions d'euros, dont 552 millions pour SFR Cegetel.Grâce à ces progrès, Vivendi se félicite d'avoir pu réduire son endettement depuis l'an passé. De 15,3 milliards d'euros à la fin du premier trimestre 2003, la dette est revenue à 11,6 milliards d'euros à fin mars 2004. Mieux encore, avec la finalisation du rapprochement de VUE et de NBC (qui a donné naissance à NBC Universal), l'endettement "s'élève aujourd'hui à environ 7 milliards d'euros", précise le communiqué.Le marché se montre d'autant plus convaincu (l'action gagne 3,09%, à 20,69 euros, en fin d'après-midi) que le groupe s'est voulu optimiste pour la suite. Lors d'une conférence téléphonique, il a dit envisager un résultat opérationnel "en forte croissance" en 2004 sur une base proforma.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :