Boeing revient dans le vert

Le vent aurait-il tourné pour Boeing? Après une année 2003 plus que chaotique (scandales, démission d'un PDG, perte du leadership au profit d'Airbus en ce qui concerne le nombre d'avions livrés), le constructeur aéronautique américain parait avoir mis le cap sur de nouveaux horizons. Sur le plan comptable d'abord, Boeing renoue avec les bénéfices au premier trimestre de son exercice 2004 avec un résultat net positif de 623 millions de dollars, à comparer avec une perte nette de 478 millions de dollars lors de la même période de l'an dernier. Le bénéfice par action s'établit à 77 cents et surpasse très largement les attentes des analystes. Ces derniers misaient en moyenne sur un BPA de 43 cents. Cette performance traduit d'une part l'impact positif (de l'ordre de 12 cents par action) d'un crédit d'impôt fédéral mais aussi d'autre part la très bonne tenue des activités de défense. Au total, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 6% à 13 milliards de dollars. La branche défense, qui pèse pour 57% dans l'activité de Boeing, a vu ses ventes progresser de 18% pour un résultat d'exploitation de 738 millions de dollars. La division avions commerciaux a enregistré un repli de 6% de ses ventes à 5,33 milliards de dollars mais renoue avec la profitabilité avec un bénéfice d'exploitation de 352 millions de dollars. Signe d'une certaine amélioration dans ce segment d'activité, Boeing a livré au premier trimestre plus d'appareils commerciaux qu'Airbus (76 contre 67) alors qu'en 2003 il avait été supplanté par son grand rival européen (305 contre 281). La division commerciale de Boeing a d'ailleurs enregistré récemment une autre bonne nouvelle: la première commande - 50 appareils et 6 milliards de dollars à la clé - pour son nouveau "bébé" le 7E7, futur concurrent de l'A330.Dans ce contexte, Boeing se sent donc pousser des ailes et revoie à la hausse un certain nombre de ses prévisions. Le groupe maintient inchangées ses projections de chiffre d'affaires pour 2004 à environ 52 milliards de dollars mais les rehausse de 2 milliards de dollars pour 2005, avec une nouvelle fourchette comprise entre 57 et 59 milliards de dollars. Pour ce qui est des résultats, Boeing compte désormais afficher un BPA compris entre 2,05 et 2,25 dollars en 2004. Pour 2005, le BPA devrait s'inscrire dans une fourchette allant de 2,20 à 2,45 dollars.A Wall Street, le titre Boeing gagne 2,59% à 44,68 dollars en milieu de séance aux Etats-Unis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.