Shell revoit de nouveau ses réserves à la baisse

L'affaire Shell rebondit. Jeudi, le pétrolier anglo-néerlandais a indiqué dans un communiqué qu'il supprimait 470 millions de barils équivalent pétrole (boe) de ses "réserves prouvées". 250 millions de boe sont reversés dans la catégorie "réserves non prouvées" et 220 millions de boe disparaissent tout simplement des comptes. Cette révision intervient près de deux mois après une première diminution des réserves du groupe qui, elles, concernaient près de 20% de l'ensemble de ses réserves prouvées, soit 4 milliards de boe. Cet ajustement est issu d'une première enquête. Mais le groupe a mandaté un autre audit complet dont les résultats devraient être connus en avril. En attendant, Shell a repoussé la date de la présentation de ses résultats annuels "au moins jusqu'à fin mai". Les comptes 2003 du groupe seront donc connus après la présentation des comptes du premier trimestre 2004, toujours prévue le 29 avril prochain. Evidemment, cette révision est un nouveau coup dur pour les investisseurs. A l'annonce de ces nouvelles corrections, le titre a chuté à Amsterdam. Jeudi, il a fini en baisse de 3,34%. "C'est terrible", résumait un trader londonien à Reuters. "Cela veut dire que le quart des nouvelles réserves prouvées pour 2003 sont en fait non prouvées", expliquait-il.La distinction entre réserves prouvées et non prouvées tient dans la durée des contrats d'exploitation. La législation oblige les pétroliers à ne comptabiliser comme "réserves prouvées" que les quantités de pétrole qu'ils sont certains de pouvoir extraire pendant la durée d'un contrat d'exploitation d'un champ pétrolifère. Il semblerait que Shell ait ajouté des quantités susceptibles d'être extraites en dehors de la durée de ces contrats.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.