Kodak tranche à nouveau dans ses effectifs

 |  | 279 mots
Lecture 1 min.
Négociant tardivement un virage stratégique vers le numérique, Eastman Kodak doit s'alléger pour ne pas dévier de sa trajectoire. Le groupe américain, dont le bénéfice a reculé de 83% au quatrième trimestre 2003 à 19 millions de dollars, a décidé de procéder à de nouvelles coupes dans ses effectifs. Après avoir annoncé depuis la fin 2002 près de 9.500 suppressions d'emplois, l'entreprise de Rochester alourdit un peu plus la facture sociale. D'ici 2007, Kodak va supprimer entre 12.000 et 15.000 emplois, soit environ 20% de ses effectifs. Si ces mesures se traduiront dans les comptes du groupe américain par une charge estimée entre 1,3 et 1,7 milliard de dollars, elles devraient aussi, c'est du moins ce qu'escompte l'entreprise, permettre de générer entre 800 millions et un milliard de dollars d'économies annuelles. C'est dans ce contexte que Kodak a décidé d'augmenter sa force de frappe dans la photographie et l'imagerie numérique. Le groupe, dont l'endettement se montait à 3,2 milliards de dollars à fin décembre, va dépenser 3 milliards de dollars d'ici 2006 pour faire de nouvelles acquisitions.Sur l'ensemble de l'exercice 2003, Kodak a vu son résultat net quasiment divisé par trois à 265 millions de dollars. Le bénéfice net par action est tombé à 92 cents, contre 2,64 dollars en 2002. L'an dernier, les ventes du groupe se sont établies à 13,31 milliards de dollars, soit une hausse de 3,7% par rapport à l'exercice 2002. Pour l'ensemble de l'année en cours, Kodak table sur un bénéfice par action compris entre 2,25 et 2,55 dollars.Ces annonces sont en tout cas bien accueillies par le marché, où l'action a gagné 12,71% jeudi, à 30,95 dollars. Il est vrai que le titre avait perdu 27% l'année dernière...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :