Le CAC 40 se relance au-dessus des 3.700 points

Hésitants une bonne partie de la séance, les marchés financiers ont choisi la voie de la hausse dans l'après-midi, après la publication d'un très bon indice ISM des services aux Etats-Unis pour le mois d'avril. A 68,4, l'indicateur des directeurs d'achat atteint un niveau record, signe du dynamisme de l'économie américaine. Le CAC 40 termine ainsi sur un gain de 0,77% à 3.729,38 points. A New-York, le Dow Jones monte de 0,18% à 10.336 points et le Nasdaq avance de 0,69% à 1.693 points. A Londres, le Footsie gagne 0,49% à 4.569 points. A Francfort, le Dax grimpe de 0,79% à 4.022 points.Les investisseurs semblent donc avoir digéré le changement de ton de la Réserve fédérale qui a officiellement annoncé une prochaine remontée des taux d'intérêt mais à un rythme "mesuré". Les boursiers vont maintenant se concentrer sur l'autre temps fort de la semaine boursière, les chiffres de l'emploi américain au mois d'avril. La publication est prévue vendredi à 14h30. Les économistes tablent sur 173.000 créations d'emplois contre 308.000 en mars. En Europe, les statistiques du jour ont confirmé l'atonie de l'économie du continent. Le marché du travail s'est dégradé en Allemagne, en données CVS, avec un taux de chômage de 10,5% contre 10,4% en mars. Dans la zone euro, la croissance dans le secteur des services s'est un peu accélérée selon l'indice PMI, ressorti à 54,5 en avril contre 54,4 en mars, mais le marché de l'emploi reste déprimé. Enfin, les ventes au détail ont reculé de 0,2% en mars dans la zone euro.Plus forte hausse du CAC 40, Pinault-Printemps-Redoute gagne 3,62% à 90,25 euros. Egalement dans la distribution spécialisée, Galeries Lafayette grimpe de 3,26% à 152 euros. Le secteur profite toujours des projets de Nicolas Sarkozy pour relancer la consommation. Michelin monte de 2,64% à 40,50 euros. Arcelor progresse de 2,15% à 14,25 euros. Pernod Ricard avance de 1,53% à 106 euros, après le changement de recommandation de Merrill Lynch. Le bureau d'études est passé de "vente" à "conserver" sur la valeur.TF1 monte de 2,12% à 26,52 euros. La part de marché de la chaîne de télévision a progressé de 2 points en avril, pour monter à 32,5% des individus de plus de 4 ans, contre 30,5% un an auparavant. Elle a gagné 0,7 point par rapport à l'audience du mois de mars 2004. Celle de M6 a stagné par rapport à mars 2004 (12,8%). Le titre avance de 2,17% à 24,03 euros.En baisse ce matin, Vivendi Universal gagne 1,34% à 21,20 euros. Le chiffre d'affaires du groupe de médias a baissé de 4% à 5,97 milliards d'euros au premier trimestre. Le groupe précise que sur une base comparable, la croissance a atteint 5% (+11% à taux de change comparable). Par ailleurs, Vivendi Universal va céder sa chaîne de télévision câblée Newsworld International à l'ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore.Bouygues progresse de 0,38% à 29,10 euros. Le groupe de construction a fait mieux que prévu au premier trimestre, dégageant un chiffre d'affaires de 4,83 milliards d'euros, en hausse de 6%, notamment soutenu par le dynamisme de Bouygues Telecom.Rhodia avance de 2,34% à 1,31 euro. Le groupe de chimie a réussi son augmentation de capital, sursouscrite 1,26 fois. L'opération permet à Rhodia de lever 471 millions d'euros.Alors que l'Autorité des marchés financiers a donné son aval, les autorités de la concurrence américaine, la FTC, ne veulent pas donner leur feu vert en l'état au rapprochement de Sanofi et d'Aventis. Elles viennent de demander des informations complémentaires sur l'opération et réclament une période d'examen complémentaire avant de rendre leur verdict. Sanofi-Synthélabo n'est pas affecté par cette procédure. Le titre avance de 1,75% à 52,20 euros, permettant à Aventis de progresser de 0,88% à 63,30 euros.Infogrames chute de 4,92% à 2,90 euros, pénalisé par une rumeur d'avertissement sur le chiffre d'affaires trimestriel qui doit être publié vendredi matin. Business Objects lâche 2,68% à 18,14 euros. L'action a perdu jusqu'à 9,76%. Le titre est affecté par la décision de la SEC, le gendarme de la Bourse américaine, de faire une demande d'information informelle au groupe sur les pratiques concernant le carnet de commandes.Alstom plonge de 8,50% à 1,40 euro. Le ministre délégué à l'Industrie, Patrick Devedjian, a indiqué que si le gouvernement est déterminé à sauver le groupe, il n'a pas l'intention pour autant de mettre en péril Areva. Le groupe public de nucléaire est régulièrement présenté comme le sauveur d'Alstom.Air France cède 0,82% à 14,58 euros suite aux déboires d'Alitalia, au bord du dépôt de bilan. Le titre subit également le contre-coup des résultats semestriels décevants d'Easyjet qui a revu en baisse ses prévisions pour l'exercice. La compagnie aérienne a indiqué lors d'une conférence de presse que KLM, Northwest et Continental devraient intégrer l'alliance commerciale Skyteam à la mi-septembre.Eurotunnel abandonne encore 4,88% à 0,39 euro, accusant une des plus fortes baisses du SRD. L'agence de notation S&P a réduit la note des obligations de l'exploitant du tunnel sous la Manche de BBB+ à BBB- et prévenu que cette note pourrait de nouveau être dégradée.Au Nouveau marché, Transgène s'effondre de 10,57% à 8,04 euros. Le groupe est resté déficitaire au premier trimestre 2004, accusant une perte nette de 5,42 millions contre -4,84 millions un an plus tôt. Le groupe de biotechnologie conserve une trésorerie de 29,6 millions d'euros, qui lui permet de financer son exploitation et ses investissements jusqu'à la mi 2005.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.