Le CAC 40 finit bien avec les cycliques et Alcatel

Séance très volatile aujourd'hui. Alors que le marché évoluait près de ses plus hauts du jour, les indices ont décroché dans l'après-midi à la suite d'une alerte à la bombe dans plusieurs écoles de Washington. Avant de se reprendre, profitant notamment de la remontée du Nasdaq. En baisse à l'ouverture, l'indice américain riche en valeurs technologiques est repassé dans le vert (+0,27% à 1.967 points) au moment où Paris fermait ses portes. Le Dow Jones est inchangé à 10.296 points.Ainsi, le CAC 40 termine-t-il en hausse de 0,65% à 3.613,28 points. A Londres, le Footsie prend 0,45% à 4.417 points. En revanche, à Francfort, le Dax cède 0,22% à 3.819 points. Sur le marché des changes le dollar revient à 1,2280 pour 1 euro.Alcatel s'est vivement redressé dans l'après-midi à la suite d'un article de la Lettre de l'Expansion annonçant que Siemens étudiait la possibilité de lancer une offre sur le groupe français. Le groupe allemand a démenti, indiquant que cela était "dénué de tout fondement". L'action Alcatel finit en hausse de 1,04% à 12,67 euros, après un pic à 12,86 euros.Arcelor a passé la journée en tête du CAC 40 et gagne au final 3,23% à 14,06 euros. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur le titre du sidérurgiste de 17,50 à 18,50 euros. Le titre profite également de son statut de valeur refuge, tout comme Aventis et Sanofi-Synthélabo (respectivement +2,33% à 63,55 euros et +1,73% à 56 euros). Les relations entre Aventis et Novartis seraient passées du stade de simples discussions entre conseillers à des négociations plus avancées entre hauts responsables, rapporte le Financial Times. Citant des sources proches du dossier, le quotidien ajoute que les discussions se sont poursuivies cette semaine en dépit des commentaires de Jean-Pierre Raffarin, opposé à un rapprochement avec un groupe étranger. Dans l'entourage du laboratoire français on précise toutefois qu'il n'y a rien d'imminent. De son côté, Sanofi-Synthélabo met en place le financement pour son OPA sur Aventis. Le groupe a annoncé la mise en place d'un syndicat bancaire pour une ligne de crédit de 12 milliards d'euros.Schneider Electric progresse de 0,95% à 53,05 euros. Le groupe a annoncé deux acquisitions en Chine et en Allemagne. Par ailleurs, Goldman Sachs a relevé sa recommandation sur le titre du fabricant de matériel électrique de "en ligne" à "surperformance". Total engrange 1,63% à 149,70 euros alors que Morgan Stanley a relevé son opinion sur l'industrie européenne du pétrole de "prudence" à "en ligne". L'intermédiaire, qui juge favorablement la fermeté du Brent et les signes de reprise du dollar, a par ailleurs relevé sa prévision de bénéfice par action pour l'ensemble du secteur de 2% pour 2004 et de 5% pour 2005.Plus fortes baisses du CAC 40, Lagardère perd 1,34% à 45,56 euros, et EADS cède 1,15% à 17,18 euros, poursuivant sa correction après une progression de 5,23% mercredi.Sur le SRD, Euronext recule de 2,91% à 22,33 euros. L'opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne a pourtant enregistré une progression de 27,4%, à 211,8 millions d'euros, de son bénéfice net en 2003. Pour 2004, Euronext se dit confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs de chiffre d'affaires de 880 millions d'euros et de marge opérationnelle de 27%, hors Clearnet.Galeries Lafayette cède 2,99% à 130 euros. Le groupe de distribution a publié un bénéfice net de 115 millions d'euros pour son exercice 2003, en hausse de 37,1%. Le dividende net est augmenté de 25% à 1,40 euro. Le groupe de distribution indique que la progression de ses résultats devrait se poursuivre cette année.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.