Le CAC perd 0,61% dans un marché d'incertitudes

En baisse tout au long de la journée, la Bourse de Paris a brutalement décroché après 17 heures alors que le ministère de l'intérieur annonçait avoir découvert un paquet "semi-enterré entre le ballast et le rail" sur la voie ferrée Paris-Bâle, près de Troyes. Au pire moment, le marché parisien a perdu plus de 1,4%, passant sous la barre des 3.500 points, avant de se reprendre quelque peu.A la clôture, le CAC 40 abandonne 0,61% à 3.518 points après avoir touché un plus bas à 3.489,53 points. Le volume d'affaires totalise 4 milliards d'euros sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie perd 0,21% à 4.309 points et, à Francfort, le Dax perd 0,07% à 3.726 points. Les statistiques américaines, publiées cet après-midi, ont plutôt agréablement surpris les analystes. Les commandes de biens durables ont progressé de 2,5% en février aux Etats-Unis, alors que les économistes tablaient sur une hausse de 1,7%. Les ventes de logements neufs de février ont rebondi de 5,8% en février aux Etats-Unis, au rythme annualisé de 1,163 million d'unités, alors que les analystes anticipaient un repli. La remontée du dollar, à 1,2220 pour 1 euro, contre 1,2339 hier soir, constitue également un facteur de soutien.Le secteur de la pharmacie tient le devant de la scène alors que le gouvernement français a confirmé son opposition à l'option Novartis dans le dossier Aventis. Ce dernier recule, reflétant le scepticisme des investisseurs face à une éventuelle surenchère du Suisse sur l'offre hostile de Sanofi-Synthélabo. La distribution est également à l'honneur après la forte progression des résultats annuels de l'allemand Metro (+13,1%) et du britannique Woolworths (+32%). Une progression jugée rassurante au moment où Jean-Claude Trichet déclare au quotidien allemand Handelsblatt que la BCE devrait réexaminer son diagnostic de la situation économique si l'hypothèse d'une reprise de la consommation ne se vérifiait pas. On notera également la fermeté de Thomson à l'occasion de sa journée "investisseurs", tandis que Rhodia reste sous pression à la suite d'informations concernant une enquête de l'AMF sur ses comptes.Après avoir perdu plus de 2% hier, Casino reprend 1,57% à 77,60 euros et signe la meilleure performance de l'indice. Thales prend la deuxième place avec un gain de 1,04% à 30,20 euros et Thomson ferme le trio de tête avec une progression de 0,93% à 14,18 euros. Le groupe a confirmé ce matin qu'il tablait sur une trésorerie cumulée de 1,2 à 1,5 milliard d'euros sur la période 2004-2007 et sur un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros en 2007. Thomson tient aujourd'hui sa journée "investisseurs" au cours de laquelle il devrait donner des précisions sur l'avenir de son activité tubes.EADS prend 0,35% à 17 euros. Philippe Camus, le co-président du groupe d'aéronautique et de défense, estime dans un entretien accordé au Figaro économie que la part des actionnaires actuels d'EADS pourrait diminuer à l'horizon 2006, avec la mise en service de l'Airbus A380. Par ailleurs, Airbus table sur 250 commandes d'avions en 2004, selon son directeur commercial qui souligne que le marché est "mou à l'heure actuelle".Aventis cède 2,28% à 62,05 euros. Matignon a confirmé son opposition à un rapprochement entre le groupe français et le suisse Novartis en invoquant l'intérêt national et stratégique. Novartis pose deux conditions pour jouer les "chevaliers blancs" : l'accord du gouvernement et une demande en ce sens de la part du groupe Français. Sanofi-Synthélabo, qui ne devrait pas relever son offre sur Aventis, recule de 1,36% à 54,3 euros.Lagardère perd 1,98% à 44,5 euros. Pourtant, Goldman Sachs a relevé son opinion sur le titre du groupe de média de "en ligne" à "surperformance".Arcelor cède 2,62% à 13,40 euros. Le sidérurgiste a annoncé le lancement d'un programme d'American Depositary Receipt (ADR) "afin d'améliorer la liquidité du titre et sa diffusion auprès des investisseurs américains". Emis par des banques dépositaires, les ADR donnent un droit de vote et un droit au dividende et sont négociés hors des marchés officiels réglementés.Eurotunnel perd 3,77% à 51 centimes d'euros. Philippe Bourguignon sera nommé président non-exécutif du groupe si l'assemblée générale des actionnaires du 7 avril lui en donne mandat. Proposée par la direction de l'opérateur du tunnel sous la Manche, cette nomination intervient dans le cadre de la fronde ouverte par certains actionnaires qui ont obtenu la tenue d'une assemblée générale extraordinaire dans la foulée de l'AG ordinaire.Rhodia abandonne 5,93% à 2,22 euros. Le groupe de chimie de spécialités a démenti toute nouvelle information concernant l'enquête de l'Autorité des marchés financiers sur ses comptes, signalée dans un document remis hier à la Securities and Exchange Commission (SEC).Worms & Cie perd 2,28% à 22,25 euros. Le groupe diversifié a annoncé une baisse de 41%, à 112 millions d'euros, de son bénéfice net en 2003. Pour 2004, Worms table sur des résultats "au moins en ligne avec ceux de 2003", voire "légèrement supérieurs". Le président de Worms indique par ailleurs qu'il compte céder sa participation résiduelle dans Accor d'ici à quelques mois. Cette part de 0,64% représente aujourd'hui 45 millions d'euros, a-t-il indiqué.Enfin, Ipsos s'adjuge 3,4% à 77,55 euros dopé par la croissance de 16%, à 50,7 millions d'euros, de son résultat d'exploitation l'an dernier, et par des perspectives favorables pour 2004.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.