L'inflation recule en France au mois de juillet

 |  | 263 mots
Lecture 1 min.
La baisse estivale des prix n'a pas failli à la tradition. L'Insee a publié vendredi l'indice des prix à la consommation en baisse de 0,2% en juillet par rapport à juin. La variation est identique à celle de juillet 2004 et conduit le taux d'inflation sur un an à 1,7%.En réalité, le chiffre négatif de juillet correspond aux baisses de prix qui interviennent chaque été en raison des périodes de soldes et des replis saisonniers des prix des produits frais. En effet, les secteurs de l'habillement et de la chaussure affichent des prix qui régressent de 8,4% contre 7,5% en juillet 2004. Du côté des produits frais, la déflation mensuelle atteint 6,7%, un rythme moins marqué qu'en 2004 où la taux était de 8,6%.Néanmoins, tous les secteurs de la consommation ne profitent pas de l'allègement des prix d'été. En juillet, l'inflation de 3,8% sur le pétrole a alourdi la facture de l'énergie dont le montant augmente de 2,7%. Effectivement à la même époque en 2004, sa progression n'était que de 1,8%. La pression inflationniste est bien moindre dans le secteur des services avec une augmentation des prix de 0,8% en juillet. Une hausse qui provient de l'augmentation traditionnelle en été des transports et des communications durant l'été. Ces services inscrivent des prix en hausse de 1,4%.Tendance plus contrastée dans la grande distribution qui ne comprend pas les produits frais. L'indice des prix augmente de 0,2% en juillet et accélère l'inflation sur les trois derniers mois qui parvient au taux de 0,3%. Toutefois, en raisonnant en glissement annuel, les prix reculent de 1% alors qu'ils progressaient de 1,3% en 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :