Le secteur tertiaire reste dynamique aux Etats-Unis

 |  | 250 mots
Une simple correction. Calculé par l'Institut of supply management (ISM), l'indice composite de l'activité du secteur non manufacturier a reculé en juillet. Il s'élève à 60,5, contre 62,2 en juin dernier. Cette statistique surprend les économistes interrogés par Bloomberg, ceux-ci ayant tablé sur une baisse plus modérée de l'indice à 61,4.Selon les économistes, ce recul traduit surtout une correction de l'indice après la hausse surprise de 3,7 points enregistrée entre mai et juin derniers. En dépit de ce repli, l'activité du secteur tertiaire reste très dynamique aux Etats-Unis, l'indice ISM se maintenant très largement au dessus de la barre des 50, ce qui indique une expansion du secteur. Après la publication de l'indice ISM manufacturier ce lundi (lire ci-contre), cette statistique témoigne de la vigueur actuelle de la première économie du monde. A noter, parmi les principales composantes de l'indice, la forte augmentation des prix payés, de 59,8 à 70,3, et le repli de la composante de l'emploi, de 57,4 à 56,2 sur la période. "Ces statistiques indiquent d'une part que le risque inflationniste n'a pas disparu, et d'autre part, que les créations d'emplois, qui avoisinerait les 150.000 postes, seront décevantes en juillet", indique Marie-Pierre Ripert chez Ixis CIB. Quant aux nouvelles commandes, elles progressent de 59,5 à 61,9, augurant ainsi d'une bonne tenue de l'activité du secteur tertiaire dans les prochaines semaines. De fait, les services, qui représentent les quatre cinquièmes du PIB américain devraient continuer à soutenir la croissance au cours du troisième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :