Les cours du pétrole en repli après le passage de Wilma

 |  | 277 mots
Lecture 1 min.
Rétrogradé aujourd'hui en catégorie 2 sur une échelle de 5, le cyclone Wilma n'a pas eu l'impact des précédents ouragans Katrina et Rita dans le sud des Etats-Unis. A New York dans la matinée, le baril de brut pour livraison en décembre reculait de 1,03 dollar à 59,60 dollars, son plus bas niveau depuis fin juillet. Il avait atteint un sommet à 70,85 dollars le 30 août dernier après le passage de Katrina. A Londres, le baril de brent reculait dans l'après midi de 1,5% à 57,58 dollars après avoir également atteint un plus haut historique à 68,89 dollars le 30 août dernier."L'ouragan vient de dépasser la Floride, nous savons désormais que les infrastructures pétrolières sont indemnes", explique Bill O'Brady, analyste chez AG Edwards à Saint Louis, interrogé par l'agence Bloomberg. "La demande n'a pas encore atteint son pic saisonnier en raison du climat encore très clément", ajoute-t-il pour expliquer le recul des prix du pétrole.D'après les chiffres du ministère de l'intérieur américain, près de 66% des installations pétrolières du golfe du Mexique sont encore fermées en raison des ravages de Katrina et Rita. Les investisseurs redoutaient donc l'arrivée de ce nouvel ouragan, déjà devastateur au Mexique et à Cuba ce week-end. Mais les vents se sont progressivement affaiblis pour plafonner aujourd'hui à 177 km/h, privant toutefois plus de deux millions de foyers d'électricité aux Etats-Unis. Le passage du cyclone sur la Floride pourrait également coûter de 2 à 6 milliards de dollars aux assurances, si l'on en croit les estimations du cabinet EQECAT, spécialisé dans le conseil aux assurances et la gestion du risque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :