Adobe déçoit sur ses perspectives

 |   |  345  mots
Adobe a déçu les analystes. L'éditeur de logiciels de mise en forme de documents a pourtant publié des résultats trimestriels en ligne avec les attentes mais n'a pas fait preuve d'une agressivité suffisante aux yeux des investisseurs. Ainsi, pour son troisième trimestre (clos fin juillet), il table sur un chiffre d'affaires compris entre 470 et 490 millions de dollars pour un résultat allant de 25 à 27 cents par titre. Le consensus des analyste était établi à 26 cents par titre. "On anticipait que cela soit plus fort que ça", explique un analyste à Bloomberg. La saison d'été est traditionnellement plus faible, en raison d'un certain ralentissement des ventes en Europe et au Japon. C'est ce qu'a en tout cas expliqué le directeur financier du groupe à l'occasion d'une conférence téléphonique avec les analystes. Les résultats du précédent trimestre (à fin avril) sont pourtant au rendez-vous. Le bénéfice affiche une hausse de 36% à 149,8 millions de dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 21% à 496 millions de dollars. Environ 49% des revenus proviennent des Etats-Unis et 22% de l'Asie. Sur la période, les analystes se sont réjouis du succès de Creative Suite 2, qui réunit les logiciels à succès du groupe, parmi lesquels Photoshop, Golive, Acrobat et Illustrator. Ils soulignent en effet qu'une partie non négligeable des clients sont de nouveaux adeptes d'Adobe et non des utilisateurs procédant à des mises à jour. En outre, l'activité a profité du succès de la dernière version d'Acrobat, la 7.0, qui permet de créer, de mettre en page et de protéger des documents au format PDF. En parallèle, Adobe a assuré vouloir boucler l'opération de rachat amicale de Macromedia à l'automne. En avril, l'éditeur a annoncé la reprise par échange d'action pour un montant de 3,4 milliards de dollars du créateur de logiciels grand public pour le Web. Macromedia est ainsi à l'origine de Dreamweaver, qui permet de créer des sites Internet, sans connaissance approfondie du code.A New York, le titre reculait de 6,1% jeudi soir dans les échanges après Bourse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :