SBC et AT&T discutent d'une fusion

 |  | 406 mots
Lecture 2 min.
Nouvelle rumeur de consolidation dans les télécoms américaines. SBC, deuxième opérateur régional du pays, étudierait le rachat d'AT&T. L'opération coûterait à la Baby Bell entre 15 et 16 milliards de dollars, selon les sources citées par le Wall Street Journal et le New York Times. Pour l'instant, les discussions entre les deux parties seraient "fluides" et "très sensibles" et pourraient ne pas aboutir, dans la mesure où un certain nombre de points ne sont pas tranchés, notamment le prix final de l'opération. En mettant la main sur AT&T, SBC, qui détient 50 millions de lignes locales, aurait une chance de s'étendre au delà de son marché et de faire partie des poids lourds américains du secteur. De fait, dans la téléphonie mobile, la Baby Bell a récemment fait un pas de géant: sa filiale à 60%, Cingular Wireless, a mis la main sur son concurrent AT&T Wireless pour 41 milliards de dollars en octobre dernier.Pour AT&T, le passage sous le drapeau de SBC marquerait la fin d'une histoire vieille de 120 ans. Il y a à peine 20 ans, AT&T, encore l'une des plus grandes compagnies du pays, était l'opérateur de référence des Américains. Mais en 1984, les lois anti-trust ont fait éclater AT&T en morceaux, donnant naissance aux opérateurs locaux. De ce fait, AT&T est l'ancienne maison mère de SBC qui, ironie de l'histoire, étudie aujourd'hui son rachat.Mais ces dernières années, AT&T, victime du déclin du marché de la téléphonie fixe, s'est enfoncé dans une crise dont il n'est jamais sorti. L'opérateur, qui a supprimé 14.000 postes, n'est plus que l'ombre de lui-même, au point de décider l'an passé de ne plus investir sur le marché grand public.Un rapprochement entre SBC et AT&T pourrait faire naître d'autres opérations du même ordre, ses concurrents, comme Verizon, ne pouvant se laisser distancer. L'année 2004 a déjà été propice à la consolidation. Outre AT&T Wireless et Cingular, Sprint et Nextel ont également annoncé fin 2004 leur fusion prochaine.L'éventualité d'une telle opération fait en tout cas réagir l'action AT&T, qui gagne 6,18% jeudi en fin de matinée à New York, à 19,59 dollars. SBC, pour sa part, cède 2,16%, à 24,05 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :