Les cosmétiques dans la tourmente

 |  | 271 mots
Coup de froid sur les cosmétiques. Tandis que le groupe américain Estée Lauder a lancé une alerte sur ses résultats hier (voir ci-contre), c'est au tour d'Avon, le distributeur de produits de beauté, de prévenir aujourd'hui que ses résultats à venir seront en dessous des prévisions.Le numéro un mondial de la vente directe de cosmétiques a en effet annoncé qu'il n'allait pas être en mesure de tenir ses engagements de bénéfices de 2,03 à 2,08 dollars par action pour l'ensemble de l'année. Le groupe invoque les conséquences économiques du cyclone Katrina, la hausse du prix du pétrole et des ventes plus faibles que prévu en dehors des Etats-Unis. Avon estime que ses ventes en Chine et en Amérique latine ont ralenti et que celles en Europe sont moins dynamiques qu'attendu.Cette nouvelle jette un froid sur le marché. D'autant plus qu'hier, le fabricant américain Estée Lauder a revu ses objectifs semestriels à la baisse. Le groupe a également mis en avant l'impact négatif de Katrina sur ses ventes dans le Sud-Est américain, le pétrole et la faiblesse de la demande. Du coup, en France, le géant des cosmétiques L'Oréal, qui réalise 17% de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord, est sous pression en Bourse. Son titre recule de 2,66% à 64,05 euros dans l'après-midi, malgré le fait que le groupe avait annoncé, début septembre, qu'il "devrait réaliser pour 2005 une nouvelle croissance à deux chiffres du résultat net par action".Outre-Atlantique, Avon chutait de 11,27% à 27,15 dollars, en milieu de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :