Recul des résultats trimestriels de Toyota

 |  | 270 mots
Lecture 1 min.
Une fois n'est pas coutume. Au premier trimestre de son exercice 2005-2006 clos fin juin, le premier constructeur automobile japonais - et deuxième mondial - a enregistré une baisse de 6,9% de son résultat net par rapport à la période correspondante un an plus tôt, à 266,9 milliards de yens. Soit 1,964 milliard de dollars au cours actuel.L'opérationnel est également dans le rouge, accusant un repli de 9,7% à 405,13 milliards de yens sur la période. Seule bonne nouvelle pour Toyota, dopé par des ventes en hausses - elles ont progressé de 157.000 unités par rapport au premier trimestre 2004-2005 à 1,95 million de véhicules - le chiffre d'affaires avance de 10,5% à 4.981,8 milliards de yens.A l'origine de ce recul du résultat net, "une hausse des frais de recherche et développement, et des pertes de changes", précise le groupe dans un communiqué. Les frais de recherche et développement ont augmenté de 86,8 milliards de yens. Quant aux pertes de change, liées à l'appréciation récente du yen face au dollars, elles s'élèvent à 10 milliards de yens. Ces éléments ont été en partie compensés par des réductions de coûts de 30 milliards de yens, et par des "efforts de marketing" également estimés à 30 milliards de yens.Ce passage à vide ne remet pas en cause les objectifs ambitieux du groupe. Toyota a confirmé son objectif d'un bénéfice net de 500 milliards de yens pour l'ensemble de l'exercice en cours et rehaussé son objectif de ventes en volume, désormais fixé à 7,97 millions d'unités. Soit 120.000 véhicules de plus que lors de la précédente estimation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :