BAE Systems s'empare de l'américain United Defense

 |  | 220 mots
Lecture 1 min.
Les temps changent pour BAE Systems. En effet, dans la foulée de résultats annuels encourageants, le groupe de défense britannique s'empare de United Defense, le constructeur américain du char Bradley, pour la somme de 3,974 milliards de dollars. Pour prendre les rênes de United Defense, BAE Systems a proposé un prix de 75 dollars par action, soit 29% de plus que le cours de clôture - 58,26 dollars - atteint vendredi par le titre du groupe d'Arlington. Cette acquisition est financée par un emprunt de 3 milliards de dollars, par le recours à la trésorerie mais également par une augmentation de capital d'environ 375 millions de livres sterling. BAE Systems précise que cette acquisition aura un impact favorable immédiat sur ses résultats financiers."Cette acquisition aux Etats-Unis est une étape importante. Elle s'inscrit dans la stratégie de BAE Systems qui a pour objectif de devenir le premier groupe aéronautique de défense transatlantique", précise l'entreprise dans un communiqué.Cette acquisition confirme le redressement de BAE Systems. Le groupe, qui a connu deux années difficiles en 2002 et 2003, avait annoncé des résultats très encourageants le 24 février dernier, marqués notamment par une hausse de 3,4% de son résultat opérationnel 2004 (voir ci-contre).Le titre recule de 1,70%, à 245,75 pence, à la Bourse de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :