Le CAC 40 au plus haut depuis août 2001

 |  | 768 mots
Lecture 4 min.
C'est un feu d'artifice. Porté par la quasi-totalité de ses valeurs, Paris clôture la séance sur un nouveau plus haut annuel. A 4.752,41 points, le CAC termine ainsi la séance au-dessus de la résistance majeure de 2001-2002 des 4.750 points déterminée par l'analyse graphique. Seules deux ses valeurs, Carrefour et Vinci, terminent sur des pertes. A l'inverse, la hausse a principalement été soutenue par trois grandes capitalisation, BNP Paribas, Sanofi-Aventis et Total. La bonne tenue du dollar face à l'euro a également soutenu le marché. Les opérateurs procèdent de plus à des habillages de bilan en se plaçant sur les valeurs ayant réalisé les meilleures performances, et notamment sur les financières. Plus forte hausse de l'indice, Thales continue de bénéficier des spéculations de rapprochement avec EADS.A la clôture, le CAC 40 gagne 1,04% à 4.752,41 points, après être monté jusqu'à 4.749 points, soit un nouveau plus haut de 4 ans. Le volume d'affaires totalise 4,1 milliards d'euros sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie, qui affiche également un nouveau pic annuel, prend 0,71% à 5.587,4 points et, à Francfort, le Dax monte de 0,76% à 5.397,23 points. A New York, le Dow Jones gagne 0,79% à 10.891,12 points. Sur le plan macro-économique, le département du Commerce a annoncé que le produit intérieur brut avait progressé de 4,1% en rythme annualisé au troisième trimestre, contre une hausse de 4,3% précédemment estimée. Cette croissance reste néanmoins la plus forte depuis les trois premiers mois de 2004.L'échéance février sur le brut léger américain gagne 6 cents à 58,15 dollars le baril. Les stocks de pétrole brut ont augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, a annoncé le gouvernement américain, quand ils étaient attendus en baisse de 1 million de barils par les analystes. En revanche, les réserves d'essence ont baissé de 2,8 millions de barils contre une hausse attendue de 700.000 barils, et les stocks de fioul domestique ont baissé de 2,2 millions de barils là où une baisse limitée à 400.000 barils était prévue. De son côté, le dollar s'échange 1,1815 pour 1 euro après la publication des derniers chiffres de la croissance américaine.Première pondération de l'indice, Total progresse de 0,65% à 215,40 euros, soutenu par la hausse des cours du brut. Technip prend pour sa part 3,65% à 51,15 euros. Le groupe de services pétroliers a annoncé que sa coentreprise avec le japonais Chiyoda avait remporté un contrat de l'ordre de 3,3 milliards d'euros pour la réalisation de deux trains de gaz liquéfié au Qatar.Figurant parmi les meilleures performances de l'année, les valeurs bancaires profitent d'opérations d'habillage de bilan. Le Crédit Agricole gagne 1,08 % à 27,11 euros, BNP Paribas 1,87% à 68,25 et la Société Générale 1,35% à 105,20 euros.Plus forte hausse du Cac 40, Thales s'octroie 3,60% à 39,09 euros, toujours soutenu par les spéculations concernant l'intérêt d'EADS pour le groupe d'électronique de défense. EADS s'adjuge 2,14% à 32,90 euros. Jurgen Schrempp, le président de DaimlerChrysler, n'exclut pas une cession par le constructeur automobile de sa participation de 30% dans le groupe d'aéronautique de défense, rapporte l'agence allemande DPA.EDF avance de 1,86% à 32,80 euros. Lehman Brothers a entamé le suivi du titre de l'électricien par une recommandation de " surpondérer " et un objectif de cours de 38 euros.Carrefour perd 0,70 % à 40 euros. Le groupe de distribution devrait lancer seul son offre publique de rachat sur Hyparlo, après avoir racheté la participation de 50% détenue par la famille Arlaud dans le holding de contrôle de son franchisé, écrit La Tribune.Infogrames recule de 2,86% à 1,36 euro et Ubisoft de 1,51% à 41 euros. Les deux éditeurs de jeux vidéo sont pénalisés par les prévisions de l'américain Electronic Arts, qui table sur des résultats et un chiffre d'affaires " largement inférieurs " à ses estimations pour les troisième et quatrième trimestres.Wavecom chute de 25,33% à 9,70 euros. Le groupe a révisé en baisse sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre en raison de reports de commandes. Le spécialiste des solutions mobiles table désormais sur des revenus inférieurs aux 31,9 millions d'euros dégagés au troisième trimestre, contre une progression séquentielle initialement estimée.Enfin, Belvédère s'octroie 0,85% à 131 euros. Le spécialiste de la vodka a annoncé un projet d'offre public d'achat sur Marie Brizard au prix de 141 euros par action. Dans le même temps, Belvédère indique que l'offre d'achat du conglomérat CL Financial sur son capital a été repoussée après le rachat de Marie Brizard. L'action Marie Brizard bondit de 29,74% à 138,30 euros.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :