Le CAC 40 sauve une légère hausse

 |  | 709 mots
Lecture 3 min.
Après avoir affiché de bonnes dispositions ce matin, Paris s'est montré plus hésitant cet après-midi. Le CAC 40 termine néanmoins cette première séance du mois d'août en légère hausse, après avoir grimpé de 16,50% depuis le début de l'année, pour s'afficher à ses plus hauts de trois ans. La Bourse de Paris est aujourd'hui parvenue à enregistrer un léger gain malgré les pertes de Total et Sanofi-Aventis, ses deux plus grosses capitalisations, et en dépit de la remontée des cours du pétrole au-delà des 61 dollars le baril. Après deux semaines de publications semestrielles à un rythme soutenu, l'activité se rapproche des normes estivales, et 2,6 milliards d'euros ont été échangés sur l'indice. Quelques publications d'importance sont toutefois encore attendues cette semaine, parmi lesquelles les résultats semestriels de BNP Paribas et Société Générale, ainsi que ceux de Total. Sur le front macro-économique, la statistique de la semaine sera américaine, avec les chiffres de l'emploi pour le mois de juillet, vendredi prochain.A la clôture, le CAC 40 progresse de 0,12% à 4.456,87 points. Ailleurs en Europe, le Dax progresse de 0,09% à 4.888,20, le Footsie de 0,16% à 5.290,8 points. A New York, le Dow Jones cède 0,16 % à 10.623,95 points, tandis que le Nasdaq progresse de 0,41% à 2.193,70 points.Sur le front macro-économique, les cours du baril de pétrole sont remontés au-dessus des 61 dollars, des tensions étant apparues après l'annonce, en début de matinée, du décès du roi Fahd d'Arabie saoudite. Après avoir passé la majorité de la séance au-dessus des 1,22 dollar pour un euro, l'euro perd un peu de terrain et cote 1,2196.Quelques chiffres figuraient au programme du jour. En France, les immatriculations de voitures neuves pour le mois de juillet ont reculé de 5,1% en données brutes et de 0,3% à nombre de jours ouvrables comparable. Outre-Atlantique, deux statistiques économiques ont été publiées à 16 heures. L'indice ISM d'activité des directeurs d'achat du secteur manufacturier est ressorti à 56,6 pour le mois de juillet, contre 54,5 attendu en moyenne par les analystes. Il s'était inscrit à 53,8 le mois précédent. L'indice précurseur ressort ainsi comme prévu au-dessus des attentes, après la publication du PMI de Chicago vendredi dernier (ressorti à 63,5 contre 55 attendu). Par ailleurs, les dépenses de construction ont reculé de 0,3% en juin, à 1.093 milliards de dollars, après une baisse de 1,7% le mois précédent (révisé de -0,9%). Le consensus de marché tablait sur une augmentation de 0,5%.Du côté des valeurs, Thales affiche la plus forte hausse du CAC 40. Le titre bondit de 3,40%, à 34,64 euros. Selon notre hebdomadaire Investir du week-end, le sort du groupe d'électronique de défense pourrait être scellé d'ici septembre. Alcatel et EADS sont au centre des scénarios de rapprochement possibles.BNP Paribas (en baisse de 0,42% à 59,40 euros) et Société Générale (+0,89% à 91,05 euros) seraient intéressés par le rachat d'une participation dans la banque égyptienne Misr International Bank (MIBank), dont la capitalisation boursière avoisine les 500 millions de dollars (412 millions d'euros). On apprend par ailleurs que BNP Paribas envisagerait de faire une offre sur le groupe de crédit immobilier BHW, valorisé à plus de 2,7 milliards d'euros et détenu à 10% par Postbank, favorite à la reprise.Dans le dossier des sociétés d'autoroutes, le quotidien La Tribune indique ce jour que le groupe espagnol Albertis examinerait différents projets dans le cadre de la privatisation de ces entreprises. Sanef prend 2,36% à 45,50 euros, APRR 1,92% à 48,25 euros. ASF monte de 0,85% à 47,40 euros.Au chapitre des changements de recommandation, CA Cheuvreux a retiré Schneider de sa liste de valeurs recommandées, tout en restant à l'achat sur le titre, avec un objectif passé de 68 à 73 euros. L'action gagne 0,46% à 65,15 euros. ABN Amro revient d'achat à renforcer sur Lafarge (-0,32% à 77,85 euros) tout en maintenant son objectif de 90 euros.Carrefour (-0,46% à 38,76 euros) a finalisé le rachat du distributeur chypriote Chris Cash & Carry, une opération valorisée un peu moins de 38 millions d'euros.Eurazeo (en hausse de 0,69% à 80,80 euros) et Carlyle ont finalisé la cession du groupe Terreal à un autre fonds d'investissement, LBO France, pour une valeur d'entreprise de 860 millions d'euros.Enfin, le chiffre d'affaires de Wendel Investissement s'est établi à 1,45 milliard d'euros, en hausse de 10,6%, au premier semestre. Le titre progresse de 0,63% à 72,35 euros.Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :