BNP Paribas lorgne la banque privée de Dexia en France

 |  | 211 mots
Lecture 1 min.
BNP Paribas annonce ce matin être en négociation exclusive pour le rachat des activités de banque privée de Dexia en France. La transaction porterait sur 200 millions d'euros alors que les actifs gérés par la filiale de Dexia atteignaient 1,09 milliard d'euros au 31 décembre 2005.

BNP Paribas négocie le rachat des activités de banque privée de Dexia en France (DBPF). La transaction porterait sur 200 millions d'euros. DBPF est une filiale à 100 % de Dexia BIL, qui offre des services de banque privée à une clientèle privée et associative. Au 30 juin 2006, les fonds propres de DBPF s'élevaient à 108 millions d'euros tandis que le résultat net atteignait 3,6 millions d'euros sur le premier semestre 2006. Les encours clientèle s'établissaient à 3,1 milliards d'euros à fin juin 2006, dont 2,8 milliards d'euros d'avoirs en gestion.

Dexia banque privée France est née du rapprochement de la BIMP (Banque industrielle mobilière privée) avec la Banque Vernes en 2002. Elle emploie 200 personnes. Dexia, sa maison mère, ne faisait pas mystère depuis plusieurs mois d'étudier le sort de sa filiale, qui n'a pas atteint la taille critique, faute de s'appuyer sur un réseau bancaire pour recruter de nouveaux clients.

Par cette opération BNP Paribas confirme sa volonté d'être de toutes les opportunités de consolidation du marché français, même modestes. La banque privée est est l'un des principaux relais de croissance pour la banque dirigée par Baudoin Prot, avec plus de 100 milliards d'euros d'actifs gérés dont 45 milliards en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :