ThyssenKrupp enregistre une hausse de 56% de son bénéfice imposable en 2005/2006

 |   |  224  mots
La forte progression des prix de l'acier explique l'essentiel de la hausse des résultats du conglomérat allemand. Le bénéfice imposable 2005/2006 s'inscrit à 2,62 milliards contre 1,68 milliard un an plus tôt. L'aciériste dépasse toutes les prévisions attendues. Le groupe attend en revanche sur l'exercice en cours une stabilité de son bénéfice.

L'année 2005/06 (close au 30 septembre) aura été la plus profitable pour ThyssenKrupp depuis sa fusion en 1999. Le conglomérat allemand a profité à plein de la santé du marché de l'acier sur son dernier exercice. Il annonce ce matin une augmentation de son bénéfice imposable de 56% sur un an.

Selon le communiqué du groupe, le bénéfice imposable s'est élevé à 2,62 milliards d'euros, contre 1,68 milliard pour l'exercice précédent. Ce résultat est au delà des espérances non seulement de la direction mais également des investiseurs. ThyssenKrupp avait indiqué attendre 2,5 milliards, et les analystes tablaient dans leur consensus sur 2,65 milliards. Les ventes du conglomérat se sont élevées à 50,8 milliards contre 43,5 milliards un an plus tôt.

Le bénéfice imposable de l'exercice en cours, 2006/07, va dépasser les 2,5 milliards, et même chose pour l'exercice suivant 2007/08, indique la société dans son communiqué.

"Par le passé, la consolidation était au premier plan. Maintenant nous sommes passés à la vitesse supérieure et nous nous trouvons sur un sentier de rentabilité clairement dessiné", commente Ekkehard Schulz, le patron de ThyssenKrupp.

Le groupe situé à Düsseldorf fabrique outre de l'acier, des sous-marins, des ascenseurs et des pièces pour l'industrie automobile. Depuis sa fusion, il n'a cessé de redéfinir son périmètre avec des acquisitions, et surtout des cessions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :