La France ordonne le confinement général des volailles sur tout le territoire

 |   |  464  mots
Pour contrer la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, la France déploie son programme de sécurité. Trois départements devront effectuer des vaccins sur les oiseaux. Aujourd'hui, six pays ont été touchés par des cas du virus de la grippe aviaire (H5N1). Une douzaine de pays européens ont pris des mesures de confinement pour leurs volailles.

A l'instar de plusieurs pays européens, la France met en place son plan de sécurité sanitaire face à la multiplication des cas de grippe aviaire. Le ministre de l'Agriculture Dominique Bussereau a ordonné le confinement de "tous les oiseaux qui sont en France détenus par des éleveurs ou des particuliers". Le confinement passe ainsi de 58 départements à tout le territoire français, l'outre-mer compris.

Dominique Bussereau a précisé que cet enfermement général concernait les volailles d'élevage et de basse-cour, les gibiers d'élevage et les oiseaux d'agrément. Parallèlement à cette décision, le ministre de l'Agriculture a annoncé que "les élevages de canards et d'oies situés dans les zones humides seront vaccinés dans les trois départements des Landes, de la Loire-Atlantique et de la Vendée". Par ailleurs, les oiseaux des parcs zoologiques, s'ils sont en contact avec des volailles, seront également tous vaccinés. Enfin, les rassemblement d'oiseaux seront tous interdits comme dans les foires, les marchés ou les concours. Ainsi, le Salon international de l'Agriculture, qui se tient à partir du 25 février à Paris, n'abritera pas cette année de volatiles.

Cette décision du ministre français de l'Agriculture intervient alors que de nombreux pays européens ont ordonné le confinement de leurs volailles et que plusieurs cas de grippe aviaire ont été détectés. Actuellement, six pays membres de l'Union européenne ont été touchés.

En Grèce, en Italie, en Allemagne et en Autriche, des cas de virus de la grippe aviaire H5N1 ont été confirmés sur des cygnes. La Slovénie et la Hongrie ont été touchés par des cas suspects de grippe aviaire qui sont en cours d'analyse pour confirmer ou infirmer s'il s'agit de cas de H5N1. En plus de ces six pays, le Danemark, la Suède, la Pologne, la Lettonie, les Pays-Bas, la Norvège et la Suisse, où aucun cas n'a été détecté, ont ordonné des mesures de confinement en raison de leur proximité avec les pays touchés. Au total, ce sont treize pays européen qui ont mis en place de mesures de sécurité sanitaire.

Ces décisions de confinement relèvent des Etats membres. Mais la Commission européenne devrait toutefois adopter demain des mesures d'abattage qu'elle imposera dans le cas où des volailles commerciales seraient infectées. En attendant, Bruxelles cherche avant tout à rassurer la population des pays membres de l'Union européenne. "Les Européens doivent garder leur calme, il n'y a pas de raison de s'alarmer", a affirmé le commissaire européen à la Santé Markos Kyprianou. L'Union européenne "prend toutes les mesures nécessaires pour enrayer la maladie, il n'y a aucun risque à manger du poulet", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :