Rechute de la confiance en Allemagne

 |   |  269  mots
L'indice Zew de confiance des milieux financiers allemands a nettement reculé en mars, pour le deuxième mois consécutif. Même si l'économie du pays est actuellement tirée par les exportations, les entreprises s'inquiètent de l'impact de la remontée des taux d'intérêt de la BCE.

C'est une mauvaise surprise: l'indicateur Zew, qui reflète la confiance des milieux financiers allemands, a nettement baissé en mars. Il s'est en effet établi à 63,4 points, contre 69,8 en février.

Il s'agit de la deuxième baisse consécutive du Zew, qui avait atteint un sommet en janvier. Le repli de mars est en outre tout à fait inattendu: le consensus des économistes calculé par l'agence Bloomberg tablait sur une progression du Zew à 71.

Ce recul de la confiance des milieux financiers outre-Rhin vient à rebours du sentiment de nette amélioration de la conjoncture économique allemande en ce début d'année. Les performances du pays à l'exportation, tirées par la forte demande en provenance d'économies en croissance soutenue comme celles des Etats-Unis, de la Chine ou de l'Inde, augurent en effet bien, a priori, d'une reprise de la croissance en Allemagne. Après une année 2005 marquée par un véritable trou d'air, avec un rythme de croissance de 1% en fin d'année, les prévisions 2006 sont ainsi plus optimistes, envisageant une croissance de l'ordre de 2%.

Il n'en demeure pas moins que le Zew reflète une certaine inquiétude des professionnels allemands. Des facteurs comme la hausse des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne (déjà deux relèvements d'un quart de point chacun), ou encore les projets de hausse de la TVA élaborés par le gouvernement d'Angela Merkel (le taux normal devrait passer de 16 à 19% l'année prochaine), commencent à faire sentir leurs effets. Du coup, différents instituts économiques envisagent une rechute de la croissance allemande l'année prochaine, aux environs de 1,2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :