Déclin du chômage allemand en février

 |   |  284  mots
L'Allemagne compte 5.000 chômeurs de moins en février, avec un taux de chômage maintenu à 11,3%. Un nouveau signe d'amélioration conjoncturelle de la première économie européenne.

Nouveau recul du chômage en Allemagne, pour le dixième mois sur onze. En données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a décliné de 5.000 personnes à 4,695 millions fin février, selon les chiffres officieux dévoilés ce matin. Les économistes du consensus compilé par l'agence Bloomberg s'attendaient à un recul de 20.000 chômeurs. Un recul du chômage qui contraste avec la dégradation observée en France en février (voir ci-contre).

"La très bonne conjoncture économique conduit naturellement les entreprises allemandes à reprendre doucement les embauches", commente à Bloomberg Stefan Muetze, économiste chez Helaba Trust à Francfort. De fait, tout sourit à la chancelière Angela Merkel, qui fête ses 100 jours à la tête du gouvernement. L'indice mesurant le climat des affaires a atteint ce mois-ci un plus haut depuis 14 ans, tandis que la confiance des consommateurs n'a jamais été aussi favorable en onze mois. "Nous attendons un recul de 160.000 chômeurs en Allemagne en 2006", confirme Sylvain Broyer, économiste chez Ixis.

Autant de nouvelles qui renforcent la probabilité d'un nouveau tour de vis de la politique monétaire européenne jeudi prochain. Les économistes tablent sur une hausse du taux directeur d'un quart de point à 2,5% de la Banque Centrale Européenne (BCE).

En données brutes, qui font référence dans le débat public en Allemagne, le nombre de chômeurs s'est maintenu en février au-dessus du seuil des 5 millions, avec 5,047 millions de sans emploi. En janvier, le nombre de chômeurs avait atteint 5,012 millions, franchissant de nouveau le seuil des 5 millions pour la première fois depuis mars 2005. Le taux de chômage brut a grimpé à 12,2% en février, après 12,1% en janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :