Les brasseurs SabMiller et Inbev ont le vent en poupe

 |   |  264  mots
Chez les grands brasseur, le britannique d'origine sud-africaine SabMiller et le belgo-brésilien Inbev annoncent jeudi de bons résultats. Le deuxième brasseur mondial Inbev, né de la fusion entre le belge Interbrew et le brésilien AmBev, a enregistré une progression de 34% de son bénéfice net part du groupe au troisième trimestre à 479 millions d'euros. Hors exceptionnel, ce bénéfice ressort à 498 millions d'euros, soit en hausse de 53%.De son côté, le groupe britannique SabMiller a publié un bénéfice net part du groupe en hausse de 21,6% au premier semestre, à 790 millions de dollars. Le résultat brut d'exploitation a progressé de 41%, à 1,781 milliard de dollars. Les ventes ont augmenté de 32,5%, à 9,344 milliards de dollars. Face au ralentissement de la consommation de bière en Europe occidentale, Inbev et SabMiller ont profité une fois encore du dynamisme des marchés en voie de développement. Inbev, qui a enregistré une progression de 4,6% de son volume de ventes, le doit à une forte croissance en Europe centrale et de l'Est (+14,8%), en Amérique latine (+4.8%) et en Asie Pacifique (1,7%). Ses volumes ont toutefois reculé en Amérique du Nord (-2,4%) et en Europe de l'Ouest (-2,5%). Tout comme SabMiller, qui a enregistré une contre-performance aux Etats-Unis, à cause également de la guerre des prix entre les brasseurs et la remontée des prix des matières premières. SabMiller espère toutefois réaliser une meilleure performance dans les six mois à venir. A la clôture, SabMiller progresse de 1,33%, à 1.071 pence à la Bourse de Londres. Inbev progresse pour sa part de 1.95%, à 46,03 euros à la Bourse de Bruxelle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :