La Grande-Bretagne pèse sur les ventes de Kingfisher

 |   |  235  mots
cite>Kingfisher, numéro un européen des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur, publie ce matin un bénéfice d'exploitation en hausse de 11% au troisième trimestre. Toutefois, les ventes à périmètre comparable de la chaîne britannique B&Q ont continué de reculer. Hors exceptionnels et survaleurs, le bénéfice d'exploitation du groupe britannique ressort à 173 millions de livres (256 millions d'euros) sur les treize semaines au 28 octobre, contre 157 millions de livres. Selon le consensus des analystes interrogés par l'agence Reuters, l'estimation moyenne de résultat d'exploitation s'inscrivait à 169 millions de livres. Les ventes à périmètre comparable de B&Q, la principale enseigne du groupe et leader en Grande-Bretagne, se sont inscrites en baisse de 1,1%, coupant court aux espoirs de certains observateurs qui anticipaient une reprise après près de deux ans de contraction. B&Q a enregistré un chiffre d'affaires total en hausse de 0,2%, à 954,6 millions de livres (1,414 milliard d'euros). Sur le marché français, les ventes ont progressé de 9,8% à 798,3 millions d'euros. Le bénéfice d'exploitation en France ressort à 76,6 millions de livres (113,5 millions d'euros). Les ventes de Castorama ont grimpé de 3,7%, à 426,7 millions de livres (632 millions d'euros), tandis que celles de Brico Dépôt se sont adjugées 17,7%, à 371,6 millions de livres (550,6 millions d'euros). A périmètre égal, les ventes de Castorama ont progressé de 0,8% et celles de Brico Dépôt de 2,2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :