Centrica va supprimer plus de 1.300 emplois

 |   |  254  mots
Centrica, le premier fournisseur d'énergie en Grande-Bretagne, s'apprête à supprimer dans 1.310 emplois (sur un effectif total de 35.000 salariés) dans les mois à venir. Deux de ses filiales seront particulièrement touchées. Il s'agit de sa filiale d'énergie domestique British Gas Residential Energy où 700 postes seront concernés par la restruction. Et de sa filiale d'installation et de maintenance d'appareils de chauffage British Gas Services (340 postes). La "structure de l'entreprise" sera également touchée puisque le groupe prévoit la suppression de 270 postes. Un plan de restructuration qui devrait coûter au groupe britannique 300 millions de livres (près de 450 millions d'euros) de charges exceptionnelles cette année. Centrica justifie ces mesures drastiques par la perte de parts de marché en Grande-Bretagne. Le groupe qui détient encore la moitié du marché britannique du gaz et un quart de celui de l'électricité a avoué aujourd'hui avoir encore perdu 6 % de sa clientèle, soit 978.000 foyers depuis le début de l'année. Il a également annoncé avoir enregistré des pertes au premier semestre, dues pour l'essentiel à la baisse d'activité de British Gaz. Pour résister à la forte concurrence des nouveaux entrants sur le marché britannique, Centrica a l'intention de baisser ses prix au printemps prochain. C'est le premier des six grands fournisseurs de gaz britanniques à faire une telle annonce. Jusque-là, la tendance des prix était plutôt à la hausse. Rien que sur l'année 2006, ils ont pratiqué deux à trois hausses importantes. Ce matin, l'action Centrica baissait de 0,07 % à 343 pence à la bourse de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :