Citigroup prend pied en Amérique Centrale

 |   |  253  mots
L'Amérique centrale est une zone de développement majeure en cette fin d'année pour la banque américaine Citigroup, déjà présente dans 24 pays en Amérique latine. Après avoir lancé en octobre dernier le rachat du groupe Financiero Uno, le plus grand émetteur de cartes de crédit de la région, Citgroup a annoncé aujourd'hui l'acquisition des activités bancaires et financières de Grupo Cuscatlan qui exerce au Salvador (notamment dans l'assurance), au Guatemala, au Costa Rica, au Honduras et au Panama.La cible de Ciitigroup, Banco Cuscatlan, qui jusqu'à présent appartenait à UBC Internacional, l'une des plus grandes institutions financières d'Amérique centrale, propose à la fois des produits bancaires aux entreprises aux particuliers. Au 30 septembre 2006, elle détenait 5,4 milliards de dollars d'actifs (4 milliards d'euros), 3,5 milliards dollars de crédits et 3,4 milliards de dollars de dépôts. Elle compte 45.000 entreprises clientes et 1,2 million de particuliers, à travers 202 branches dans la région. Ses effectifs s'élèvent à 5.000 salariés. Par ailleurs, l'autre acquisition de Citigroup dans la région, le Grupo Financiero Uno (GFU),est à la tête 2,1 milliards de dollars d'actifs. Il compte 1,1 million cartes de crédit, auprès de clients du Costa Rica, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama et Salvador.Avec l'acquisition de Banco Cuscatlan qui doit être finalisée début 2007, Citigroup renforcera considérablement ses positions en Amérique latine où elle compte déjà 13.000 entreprises clientes, 17 millions de clients particuliers et un parc de 9 millions de cartes de crédit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :