L'inflation allemande insensible en janvier à la hausse de la TVA

 |   |  262  mots
Alors que les économistes craignaient une envolée des prix due à la hausse de la TVA, l'inflation a seulement gagné 1,6% sur un an en janvier contre 1,4% le mois précédent. Sur le mois, les prix ont même reculé de 0,2%, grâce aux soldes et au recul des prix du pétrole.

C'est tout un scénario catastrophe qui se dissipe. Alors que les économistes craignaient une envolée des prix en janvier outre-Rhin en raison de la hausse de trois points la TVA outre-Manche, c'est un recul qui a été enregistré en ce début d'année. Sur un mois, les prix à la consommation ont reculé de 0,2% et sur un an contre une progression de 0,6% le mois précédent. L'inflation a accéléré à 1,6% sur un an après 1,4% en décembre, selon une première estimation publiée cet après-midi par l'Office fédéral des Statistiques.

Réunis aujourd'hui à Bruxelles, le ministre allemand des Finances Peer Steinbrück et le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Joaquin Almunia ont estimé que l'impact de la forte hausse de la TVA sera limité sur l'inflation en l'Allemagne. La chancellière allemande Angela Merkel a augmenté de 16% à 19% le taux de TVA au 1er janvier, pour augmenter ses recettes fiscales et diminuer son déficit budgétaire.

"Le détail de l'inflation ne sera pas publié avant le 16 fevrier, mais les chiffres donnés par six états fédéraux suggèrent que les soldes sur les vêtements ainsi que le recul des prix de l'essence ont un peu compensé la hausse de TVA", estime Sylvain Broyer, économiste chez Natixis. Par ailleurs, soucieuses de préserver la demande, les entreprises allemandes pourraient avoir absorbé une partie de la hausse fiscale sur leur marge pour ne pas leur faire supporter le plein effet de la nouvelle mesure sur leurs clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :