L'Inde veut lutter contre la malnutrition, la pauvreté et l'illettrisme

 |   |  595  mots
A l'occasion des cérémonies du 60ème anniversaire de l'indépendance, le Premier ministre appelle l'Inde à se mobiliser contre les fléaux qui entravent le développement harmonieux du pays, appelé à devenir une grande puissance économique.

A l'occasion des cérémonies du 60ème anniversaire de l'indépendance, le Premier ministre, Manmohan Singh, a exhorté mercredi le milliard d'Indiens à redoubler d'efforts pour combattre la pauvreté, l'ignorance et les maladies dans une économie en pleine croissance.

"L'Inde ne peut pas devenir une nation d'îlots de croissance rapide et de vastes étendues épargnées par le développement, où les fruits de la croissance ne bénéficient qu'à une poignée", a-t-il lancé dans un discours prononcé sur les remparts du Fort rouge de New Delhi.

"Nous avons marqué des points dans les nombreuses batailles contre la pauvreté, l'ignorance et les maladies. Mais qui peut affirmer que nous avons gagné cette guerre ?", s'est-il exclamé devant un parterre de personnalités et de diplomates ainsi que d'enfants vêtus aux couleurs nationales (blanc, orange et vert).

Auparavant, il avait déposé des gerbes au pied des mausolées à la gloire de Gandhi, apôtre de la non-violence et l'un des artisans de la fin de l'Empire britannique des Indes en 1947, de Jawaharlal Nehru, Premier ministre de l'Inde indépendante, et de sa fille, Indira Gandhi, assassinée par un Sikh fanatique.

Manmohan Singh, coiffé du turban distinctif des Sikhs, s'est ensuite rendu au Fort rouge, construit sous les règne de la dynastie Moghol au XVIIème siècle, pour dérouler symboliquement le drapeau national frappé du rouet cher au Mahatma.

Il a promis d'injecter 6,2 milliards de dollars supplémentaires dans l'agriculture, qui emploie toujours plus de la moitié de la main d'oeuvre, et a appelé de ses voeux "une révolution pour l'éducation moderne" dans un pays où un habitant sur trois souffre d'illettrisme.

"Le problème de la malnutrition est un scandale national", a également souligné l'orateur, qui s'exprimait devant un pupitre protégé par un panneau en verre anti-balles pour prévenir toute attaque. "J'appelle la Nation à travailler dur pour éliminer la malnutrition d'ici cinq ans".

Malgré un taux de croissance moyen de 8% ces dernières années, 46% environ des Indiens de moins de trois ans souffrent de malnutrition, un taux plus élevé que dans les pays d'Afrique sub-saharienne, à en croire l'Unicef.

Le Premier ministre s'est aussi engagé à redoubler d'efforts pour industrialiser le pays et construire des "infrastructures d'excellence", tout en admettant que le passage d'une économie agraire à une économie industrielle était difficile.

"Nous sommes une jeune Nation. Mais une fois libérée, l'énergie notre jeunesse mènera l'Inde sur la voie d'une nouvelle croissance", a-t-il lancé. "Il ne faut toutefois pas être présomptueux. Le chemin à parcourir est encore long et il nous faudra une bonne décennie de durs efforts et de croissance continue pour réaliser nos rêves".

Enfin, Manmohan Singh a souligné la nécessité de consentir des efforts particuliers pour mettre en valeur les régions moins développés de l'Union comme le Cachemire, théâtre d'une guérilla musulmane, ou le Nord-Est.

Les cérémonies du 60ème anniversaire de l'indépendance ont été arrosées par de fortes pluies de mousson au Bihar, un Etat de l'est de l'Inde devenu symbole de pauvreté et de sous-développement. Dans le nord-est du pays, des maquisards séparatistes présumés ont lancé une grenade sur un commissariat de police dans l'Etat de l'Assam, faisant cinq blessés, dont deux policiers, peu avant le coup d'envoi des cérémonies.

Toujours dans l'Est, des rebelles maoïstes ont hissé des drapeaux noirs dans des localités reculées en guise de protestation contre les célébrations officielles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :