Le Brésil vend 117 blocs pétroliers pour plus d'un milliard de dollars

Une opération ternie par le retrait il y a quinze jours par le gouvernement brésilien de 41 blocs à la suite de la découverte de vastes gisements en eaux très profondes dans la zone de la baie de Santos avec des réserves estimées entre 5 et 8 milliards de barils.

L'Agence Nationale du Pétrole (ANP) au Brésil a vendu mardi 117 blocs pétroliers et gaziers pour 1,14 milliards de dollars soit 770 millions d'euros, lors de la neuvième ronde d'enchères publiques d'attribution de 1.134 zones.

Toutefois, les "majors", ces grands acteurs internationaux du secteur, ont un peu boudé l'opération en raison du retrait il y a quinze jours par le gouvernement de 41 blocs à la suite de la découverte de vastes gisements en eaux très profondes dans la zone de la baie de Santos avec des réserves estimées entre 5 et 8 milliards de barils qui pourraient augmenter jusqu'à 50% les réserves nationales du Brésil.

Du coup, Exxon Mobil, Chevron, Britsh Petroleum, BG group, Eni ou encore Repsol n'auraient pas fait d'offres. Mais soixante-sept entreprises étaient tout de même en lice : 32 brésiliennes - dont la société nationale Petrobras- et 35 étrangères parmi lesquelles les américaines Chevron et Devon, British Petroleum, Shell, Total et la norvégienne Norse.

Le montant obtenu pour la vente de ces blocs - 2,1 milliards de reals soit 1,14 milliard de dollars, 770 millions d'euros - établit un nouveau, très au dessus des 592 millions de dollars de la septième ronde de 2005 mais le gouvernement espérait obtenir davantage.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.