Le chômage, priorité des Français mais pas des candidats à la présidentielle

 |   |  295  mots
La lutte contre le chômage, thème "important ou tout à fait prioritaire" pour 98% des Français, ne fait pas l'objet de réponses satisfaisantes de la part des candidats à l'élection présidentielle estiment 67% d'entre eux, selon un sondage CSA paru ce mardi dans L'Humanité. Les réponses en matière de retraites font encore plus de mécontents.

Les candidats à l'élection présidentielle apportent-ils des réponses satisfaisantes aux préoccupations des Français? Pas vraiment, si l'on en croit un sondage CSA pour L'Humanité de ce mardi. Non seulement les thèmes jugés prioritaires par les Français ne sont pas forcément ceux privilégiés par les candidats, mais les propositions de ses derniers ne parviennent pas à convaincre. Ainsi, en matière de lutte contre le chômage, thème jugé "important ou tout à fait prioritaire" par 98% des Français, la campagne présidentielle n'apporte pas de réponses à la hauteur des attentes, selon 67% des personnes interrogées.

Outre la lutte contre le chômage, les thèmes jugés importants par les Français sont dans l'ordre la santé, l'éducation, la lutte contre les précarités, l'avenir des retraites et le droit au logement. Suivent la protection de l'environnement, la hausse des salaires et du pouvoir d'achat et la sécurité. L'immigration n'arrive qu'en 14e position, juste devant la fiscalité, thème qui occupe pourtant une place de choix dans les prises de position des candidats à l'élection présidentielle.

Or là encore, les réponses apportées par les candidats à la présidentielle sur les thèmes jugés prioritaires ne satisfont pas les Français. En matière des retraites, 71% des personnes interrogées estiment que la campagne ne répond pas à leurs attentes. La proportion de personnes insatisfaites est semblable en ce qui concerne l'augmentation des salaires et du pouvoirs d'achat (70%) et les délocalisations (69%). Les réponses apportées par la campagne présidentielle en ce qui concerne la sécurité sont les seules à convaincre une petite majorité de Français (50%), tandis que 47% des personnes interrogées se disent non satisfaites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :