Bertelsmann renonce à prendre 100% de RTL Group

Le groupe allemand de médias abandonne son projet de rachat des 10% de RTL qu'il ne possède pas déjà, en raison d'incertitudes juridiques liées au droit luxembourgeois.

Le géant allemand des médias Bertelsmann a annoncé ce jeudi soir sa décision de ne pas acquérir les 10% qu'il ne détient pas encore dans le groupe de télévision et de radio RTL Group. Alors qu'une telle initiative était largement attendue, le groupe cite des incertitudes d'ordre juridique.

Pour autant, le groupe allemand se réserve néanmoins le droit d'accroître sa participation dans RTL à l'avenir et d'envisager toutes les options pour atteindre son objectif de radier RTL de la cote, précise le groupe dans un communiqué.

Les incertitudes juridiques en question tiendraient au droit luxembourgeois en matière de fusions-acquisitions. Selon une source proche du dossier citée par l'Agence France Presse, "lors des discussions avec les autorités de contrôle au Luxembourg, il est apparu clairement que même en montant à 95% du capital, nous ne pourrions pas comme nous l'espérions effectuer de procédure de cession forcée ("squeeze out"), ce qui rend l'opération inintéressante."

La manoeuvre aurait coûté plus de 1,2 milliard d'euros au groupe allemand s'il avait offert le prix maximum qu'il s'était fixé, de 82 euros par action. Bertelsmann avait fait savoir au début du mois qu'il voulait monter au capital de sa filiale. Depuis, les actions de RTL avaient grimpé de 17%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.