Alstom va recruter quelque 2.000 personnes en France en 2008, selon son DRH

 |   |  246  mots
Patrick Dubert, DRH du groupe Alstom, table sur 10.000 embauches dans le monde. Il souligne que les sites où les baisses de charges ont été fortse par le passé ont accueilli de nouveaux salariés.

Latribune.fr : Alstom retrouve les chemins de la croissance après des années de restructurations. Quelles sont les perspectives de recrutement pour l'année 2008 ?

Patrick Dubert : Nous allons recruter autour de 10.000 personnes dans le monde l'année prochaine, notre groupe comptant aujourd'hui à peu près 65.000 salariés permanents. Quelque 20% de ces recrutements concerneront la France, où sont employés 13.500 collaborateurs. Il s'agira ici en majorité d'ingénieurs et de cadres.

Latribune.fr : Ces chiffres sont-ils en ligne avec le nombre d'embauches effectuées les années précédentes ?

Patrick Dubert : Tout à fait. Sur la période mars 2006-septembre 2007, nous avons recruté 14.000 personnes. Cette année, sur l'ensemble de l'année fiscale, que nous clôturons fin mars 2008, nous aurons recruté environ 10.000 personnes dans le monde, pour moitié des ingénieurs, des cadres et des professionnels, pour moitié des techniciens et ouvriers très qualifiés.

Latribune.fr : Plus particulièrement, quel est le bilan en France ?

Patrick Dubert : Au total, 1.900 personnes ont été recrutées, dont 1.230 ingénieurs et cadres. Je tiens à souligner que des sites qui ont connu des difficultés dans le passé, suite à des baisses de charge ou à l'arrêt de certaines activités, embauchent à nouveau. C'est, notamment, le cas de Belfort qui vient d'accueillir 270 nouveaux collaborateurs sur les dix derniers mois. Au total, dans les prochains dix-huit mois, plus de la moitié des collaborateurs du groupe dans le monde n'auront pas connu le groupe en crise qu'était Alstom avant 2005 ...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :