Les Bourses de New York et Tokyo annoncent leur alliance

 |   |  434  mots
L'accord pourrait ouvrir la voie à une alliance capitalistique d'ici 2009. Après sa prise de contrôle d'Euronext, le Nyse mène ainsi à bien sa stratégie de constitution d'une alliance active tout autour de la planète.

Les premiers détails de l'accord entre les sociétés gérant les marchés boursiers de New York et de Tokyo viennent d'être dévoilés. L'alliance stratégique formée par le New York Stock Exchange (NYSE) avec le Tokyo Stock Exchange (TSE) - la première du genre en Asie - prévoit que les deux groupes collaboreront et étudieront ensemble des opportunités dans le domaine des systèmes transactionnels, des technologies, des produits d'investissements et de la gouvernance.

Le PDG du NYSE, John Thain, a par ailleurs indiqué que cet accord "prépare le terrain à une potentielle alliance capitalistique" entre les deux sociétés d'ici à la fin 2009, précisant qu'un "calendrier chargé de réunions pour continuer ces discussions était prévu". Des rencontres trimestrielles entre les responsables des deux places sont ainsi maintenant programmées.

Pour le responsable du TSE, Taizo Nishimuro, cet accord n'est cependant "pas une fusion" mais "une lettre d'intention pour explorer de futures relations". Ce dernier a également réaffirmé qu'il espérait que la structure gérant le premier marché boursier d'Asie serait transformée en une société cotée "d'ici la fin 2009, ou avant". Véritable serpent de mer de la finance japonaise, cette évolution du statut de la Bourse de Tokyo est évoquée par ses responsables respectifs depuis des années. Aucune alliance capitalistique ne semble de toute façon possible avant la cotation de l'entreprise de marché.

Mais il est vrai qu'avant d'en arriver à la phase des prises de participation, les responsables de ce marché affichant la deuxième capitalisation boursière mondiale auront d'autres priorités à régler. Comme la modernisation du système informatique gérant ses transactions, dont les "bugs" retentissants avait plongé dans le noir les investisseurs à plusieurs occasions l'an dernier. Tokyo travaille également sur le regroupement des Bourses de valeurs régionales de l'Archipel: un projet, déjà présenté à l'autorité de tutelle, prévoit le regroupement des Bourses d'Osaka, de Nagoya, de Sapporo, de Fukuoka et du Jasdaq sous le contrôle d'une holding dirigée par le TSE. Il faudra enfin que Tokyo s'attaque au manque de transparence patent caractérisant nombre de sociétés listées sur sa cote.

Reste qu'avec l'alliance annoncée aujourd'hui, qui succède immédiatement à la prise de contrôle par le Nyse d'Euronext, la principale Bourse d'Europe continentale, John Thain concrétise son projet de constitution d'un ensemble de Bourses actives tout autour de la planète et traitant des valeurs dans les principales devises internationales, dollar, euro et yen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :