La SNCF ouvre Thalys à Deutsche Bahn et se repenche sur le fret

La DB rejoindra la SNCF et la SNCB belge dans le capital de la société commune. Parallèlement, la SNCF lance de nouvelles mesures pour redresser sa branche fret déficitaire.

1 mn

La SNCF, déjà alliée aux chemins de fer belges (SNCB) au sein de la société Thalys qui gère la liaison ferroviaire à grande vitesse entre Paris, Bruxelles (à 1h20), Amsterdam (à 2h30) et Cologne (à 4 heures), va y accueillir son homologue allemande la Deutsche Bahn. Elle prendra 10%, de la société commune.

A l'avenir, le capital de Thalys sera ainsi réparti : 62% pour la la SNCF (et non plus 70%), 28 % pour la SNCB belges (SNCB) (jusque là à 30%) et 10% pour la DB (10%). Jusque là simple partenaire, la Deutsche Bahn va davantage s'impliquer commercialement dans l'exploitation et la vente de ces liaisons communes qui existent depuis plus de dix ans.

Parallèlement, la SNCF a annoncé ce lundi de nouvelles mesures de réorganisation, baptisées "projet de haut-débit ferroviaire" de sa branche fret en difficulté, avec 900 millions d'euros de pertes l'an passé. Elles prévoient notamment la création de pôles spécialisés par activité (chimie, sidérurgie, agriculture, automobile, divers).

La SNCF a confirmé que l'activité aurait à subir des suppressions d'emplois. Le projet de budget présenté en début d'année prévoit 751 suppressions de postes dans le fret cette année. Des négociations sociales vont donc s'ouvrir. Les syndicats affichent leur inquiétude et prévoient de mobiliser vers la fin juin.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.