La dette de la France en léger recul à 65,9% du PIB

 |   |  266  mots
La dette de la France a légèrement baissé à environ 65,9% du PIB à fin septembre, en repli de 0,6 point par rapport à fin juin, a annoncé l'Insee vendredi. L'ensemble de la dette publique se monte à plus de 1.218 milliards d'euros.

La dette publique de la France a légèrement diminué en pourcentage du PIB au troisième trimestre 2007, même si elle reste très supérieure au plafond de 60% fixé par le Pacte de stabilité et de croissance européen. Selon les chiffres publiés par l'Insee vendredi, la dette de la France était d'environ 65,9% du PIB à fin septembre, à 1.218,3 milliards d'euros, en recul de 0,6 point par rapport à fin juin.

Au troisième trimestre 2007, l'ensemble de la dette publique, qui regroupe celle de l'Etat, des organismes d'administration centrale, des collectivités locales et de la Sécurité sociale, a augmenté de 1,9 milliard d'euros par rapport au trimestre précédent, mais moins vite que le PIB. Au troisième trimestre, la dette de l'Etat a diminué de 4,4 millards d'euros, la dette de la Sécu a augmenté de 4,3 milliards d'euros, celle des collectivités locales a augmenté de 1,7 milliard et celle des organismes d'administration centrale a augmenté de 0,3 milliard.

"La seule observation de l'évolution de la dette en cours d'année ne permet pas de présager de celle du déficit public", souligne l'Insee, précisant que "la dette trimestrielle demeure révisable pendant plusieurs trimestres".

La France a adressé début décembre à la Commission européenne un "programme de stabilité" visant une dette publique à 64% du PIB en 2008 et à 63,2% en 2009, qui ne serait ramenée sous la barre des 60% qu'à partir de 2012. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime pour sa part que la dette publique de la France devrait encore s'alourdir pour atteindre 67% du PIB d'ici à fin 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :