Avec Hulu.com, NBC Universal et News Corp veulent contrer YouTube et Google

Le site, pour l'instant seulement accessible par invitation, comprend non seulement des émissions de NBC et de Fox (filiale de News Corp.), mais aussi des émissions et des films des groupes Sony et Metro-Goldwyn-Mayer, qui ont conclu un accord avec Hulu vendredi, ainsi que d'une quinzaine de chaînes.

Les groupes de médias NBC Universal et News Corp. ont lancé lundi en version d'essai leur nouveau site commun de vidéos, Hulu.com, qui offre des centaines d'épisodes de séries télé ainsi que des films complets, et se veut une concurrence légale de YouTube (groupe Google).

Le site, pour l'instant seulement accessible par invitation, comprend non seulement des émissions de NBC et de Fox (filiale de News Corp.), mais aussi des émissions et des films des groupes Sony et Metro-Goldwyn-Mayer, qui ont conclu un accord avec Hulu vendredi, ainsi que d'une quinzaine de chaînes.

Comme l'avaient annoncé News corp. et NBC en mars, les programmes, tous gratuits et financés par la publicité, seront aussi accessibles sur des portails partenaires comme AOL, MSN, Yahoo et MySpace.
Hulu a aussi annoncé avoir levé 100 million de dollars auprès du fonds Providence Equity Partners, précise le communiqué.
Il ne s'agit pas, comme YouTube, de contenus envoyés par les internautes mais uniquement de contenus officiels et légaux.

NBC mettra ainsi en ligne ses séries à succès du moment "30 Rock" ou plus anciennes comme "Lost in Space", ou encore des films récents complets comme Borat, Little Miss Sunshine ou The Bourne Identity.
NBC et News. Corp ont chacun lancé des actions en justice contre YouTube, qui diffuse quantité d'extraits pirates envoyés par les internautes. YouTube vient d'installer un filtre anti-piratage qui en réduit le nombre, mais sans les éliminer tous.

Parmi les procédures en cours figure le procès intenté par le groupe Viacom, qui réclame 1 milliard de dollars de dommages à Google et a exigé de YouTube le retrait de 100.000 extraits pirates de ses émissions.
L'enjeu est de taille: les recettes publicitaires liés aux vidéos en ligne atteindront, selon le cabinet eMarketer, 775 millions de dollars en 2007 puis augmenteront de 40% par an pour atteindre 4,3 milliards en 2011.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.