Le plus grand bidonville d'Asie en vente pour 2,3 milliards de dollars

 |   |  257  mots
Les autorités indiennes ont mis en vente le bidonville de Dharavi à Bombay pour 2,3 milliards de dollars. Elles souhaitent ainsi pouvoir construire en lieu et place d'habitations délabrées un grand complexe immobilier susceptible d'aider la ville à devenir un centre de la finance.

L'initiative a de quoi surprendre. A Bombay, dans l'ouest de l'Inde, le plus grand bidonville d'Asie a été mis en vente ce mercredi pour 2,3 milliards de dollars. Objectif: raser des milliers d'habitations délabrées et bâtir un complexe immobilier dans l'une des villes les plus chères au monde.

Depuis des années, les autorités indiennes souhaitent faire de Bombay un centre mondial de la finance. Des rêves de grandeur gênés par le bidonville de Dharavi, qui s'étend sur 214 hectares le long des pistes de l'aéroport. Les autorités ont donc pris le taureau par les cornes et lancé une campagne publicitaire dans vingt pays, vantant "l'opportunité du millénaire" offerte aux principaux promoteurs immobiliers.

"A travers le monde, les habitants des bidonvilles sont considérés comme des insectes. Avec ce projet, le gouvernement du Maharashtra (Etat dont Bombay est la capitale) les considèrent comme une ressource et un capital humains importants", s'est félicité l'architecte Mukesh Mehta, qui défend le projet depuis une décennie, poursuivant: "Vous pouvez vous attendre à une très belle banlieue que d'autres gens dans le monde voudront copier, espérons-le".

Quelque 57.000 familles de Dharavi soit 300.000 personnes devraient être ainsi relogées gratuitement dans des logements d'une pièce dans la zone pour permettre la construction des tours d'appartements et de bureaux. Mais ce mégaprojet immobilier est combattu par les résidents du bidonville, qui ont mis sur pied une économie dynamique et auto-suffisante de poteries, tanneries et autres artisanats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :