Résultats en forte hausse pour ABB

 |   |  369  mots
Le géant industriel helvético-suédois profite du boom des investissements, porté par la bonne conjoncture internationale. Au premier semestre, son bénéfice net a plus que doublé.

Le groupe technologique helvético-suédois ABB a largement profité de la bonne conjoncture mondiale et du boom des investissements. Au deuxième trimestre, le bénéfice net a été multiplié par deux à 729 millions de dolllars. Et sur l'ensemble du premier semestre, le bénéfice net s'est élevé à 1,27 milliard de dollars contre 571 millions au 1er semestre 2006, selon des chiffres rendus publics ce jeudi.

Toujours sur six mois, le chiffre d'affaires a progressé de 24% à 13,4 milliards de dollars. Les entrées de commandes se sont établies à 17,3 milliards, en hausse de 26%. ABB signale d'ailleurs presque chaque semaine la signature de nouveaux contrats pour la commande d'équipements électriques lourds, sa spécialité. La demande, a indiqué la direction d'ABB, est restée vigoureuse dans l'ensemble des secteurs d'activités et des régions.

A la Bourse suisse, l'action ABB a fortement monté, gagnant 3,8% dès l'ouverture de la séance, à 28,70 francs suisses, dans un marché quasi-stagnant. Les investisseurs ont notamment salué la hausse de 63% du résultat d'exploitation à 1,85 milliard de dollars. La marge opérationnelle s'est fixée à 13,9% et Fred Kindle, directeur général d'ABB, n'a pas exclu qu'elle puisse encore s'améliorer.

Le groupe a étoffé ses effectifs au deuxième trimestre, employant fin juin 111.000 personnes, soit 2.000 de plus qu'à la fin mars.

Par ailleurs, le géant industriel a dénoncé le 13 juillet auprès du Département américain de la justice (DoJ) des pots-de-vin effectués par des collaborateurs de filiales en Asie, en Amérique du Sud et en Europe, notamment en Italie. "Je ne peux pas donner de montants, mais des sanctions ont déjà été prises dans certains cas", a indiqué Fred Kindle. Ces irrégularités ont été découvertes lors de contrôles internes et "pourraient constituer une atteinte au Foreign Practices Act (FCPA) ou à d'autres lois en vigueur", a précisé ABB.

Selon le groupe, l'affaire pourrait avoir des conséquences financières pour le groupe, en termes de sanctions ou de pertes de marchés. L'an dernier, quatre anciens cadres d'ABB ont dû payer une amende totale de 235.000 dollars aux Etats-Unis pour une affaire de corruption au Nigeria. Les faits litigieux concernaient des pots-de-vin versés entre 1999 et 2001.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :