KKR rachète TXU pour 45 milliards de dollars

Le plus gros producteur d'électricité du Texas n'a pas obtenu de surenchère sur l'offre de rachat de 45 milliards de dollars (y compris 13 milliards de dettes) du fonds KKR (Kohlberg Kravis Roberts). Il s'agit d'un montant record pour une acquisition par des fonds d'investissement.

Fin d'un feuilleton: TXU, le plus gros producteur d'électricité du Texas a indiqué mercredi soir qu'il n'avait pas obtenu de surenchère sur l'offre de rachat de 45 milliards de dollars du fonds KKR (Kohlberg Kravis Roberts) et qu'il allait donc donner suite à cette offre.

Un consortium mené par les fonds KKR et Texas Pacific Group, réunissant aussi Goldman Sachs et d'autres banques, a proposé fin février de racheter le groupe pour 45 milliards de dollars, dette comprise (près de 13 milliards). Il s'agit d'un montant record pour une acquisition par des fonds d'investissement.

TXU, qui indique avoir contacté plus de 70 acquéreurs potentiels, dont des entreprises étrangères, avait obtenu du consortium de pouvoir rechercher d'autres offres plus élevées pendant 50 jours, soit jusqu'au 16 avril. Le groupe précise avoir été en négociations avancées avec dix entreprises.

Pour tenter de s'assurer l'aval des régulateurs américains, qui ont récemment bloqué plusieurs rachats de producteurs d'énergie, le consortium a promis de diminuer considérablement un programme de construction de nouvelles centrales au charbon, qui sera ramené de onze centrales à trois. De plus, il s'est engagé à baisser de 10% environ les tarifs d'électricité pour les quelque 2,2 millions de clients du Texas servis par TXU.

TXU prévoit de réunir ses actionnaires en assemblée générale au cours de l'été pour approuver la vente.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.